parution 01 avril 2005  éditeur Dupuis  collection Aire libre
 Public ado / adulte  Thème Policier, Chronique sociale

L' assassin qui parle aux oiseaux T1

Le retour au village d'un assassin, après des années d'emprisonnement, met une petite bourgade en émoi. Une histoire simple et sensible mais un peu fade.


L'assassin qui parle aux oiseaux T1, bd chez Dupuis de Servais
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2005

L'histoire :

Blaise Von Hoppen vient d’emménager dans le village de Torgny, en Belgique, avec sa maman sourde et muette. Immédiatement, ce fils sans père, né d’une mère handicapée, et qui plus est pourvu d’un prénom tarte, est charrié par les enfants de l’école et se fait mal voir des adultes en raison de sa situation familiale. Sa passion pour les oiseaux lui vaut rapidement le surnom de Roitelet, animal qu’il imite à la perfection. Des années plus tard, le Roitelet vient de finir de purger une longue peine de prison. Seul au monde, il revient dans le village de son enfance. Mais ses compagnons de jadis n’ont pas oublié qu’il est l’assassin de Colette, une fille du village. Refusant d’abriter un tel personnage dans leurs murs, les villageois le rejetent. Ils tentent même de l’intimider, en profitant de la nuit pour le rouer de coups, pour qu’il parte. Mais le Roitelet est chez lui. Il a enfin retrouvé cette nature et ces oiseaux qu’il affectionne tant. Il ne partira pas…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Jean Claude Servais, comme à son habitude, nous a concocté une petite série campagnarde au ton calme et rural. La vie des champs, le grand air, le soleil ! Mais il retranscrit aussi et surtout, la vie dans un petit village perdu, l’atmosphère pesante et insupportable d’une petite communauté renfermée sur elle-même. En son sein, tout le monde nourrit de mesquines rancunes, tout se sait sur tous. Cette ambiance étouffante et palpable, est vraiment bien rendue, puisqu’on finit même par être franchement agacé au plus haut point par l’étroitesse d’esprit et la bêtise de ces gens. Hélas, ajouté à un tel climat, le déroulement lent du scénario gâche un peu le plaisir de lecture. Tout comme cette minutie dans la description des oiseaux qui plaira aux ornithologues, mais pas forcement aux autres. Le dessin nous plonge directement dans une campagne fraîche, des sous-bois humides, des matins brumeux, par un trait un peu mièvre mais adapté. Ce petit drame de campagne est finalement raconté au rythme de la campagne : lent et paisible. Et du coup, un peu barbant, sauf pour les fans…

voir la fiche officielle ISBN 9782800137087