parution 19 septembre 2014  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale

Les Autres Gens T11

#16 #17 #18

Le soleil de l’Adriatique suffira-t-il à Mathilde ? Et ce nouveau pion qui se prénomme Josh, lancé par Louis dans la partie, fera-t-il tout basculer ? L’amour dans tout ça ? Suite et « fin » de la saison 1.


Les Autres Gens T11 : #16 #17 #18 (0), bd chez Dupuis de Cadène, Collectif
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2014

L'histoire :

Mathilde Islematy a beau être devenue millionnaire grâce à un ticket de loto, elle a droit à sa besace de petits soucis. Certains d’entre eux pourraient avoir pour origine le jeu énigmatique à tendance psychopathique mis en place par Louis Offman, le frère de celui avec lequel elle a partagé la grosse cagnotte. Décidée, elle provoque un rendez-vous. Mais très vite, à nouveau, la partie tourne en sa défaveur. En particulier lorsqu’Offman évoque le passé trouble de Stéphane – l’amant (un peu en froid) de Mathilde – marqué par ce que Louis Offman qualifie de complicité de viol. Déboussolée, Mathilde se réfugie chez Manu, avec lequel elle a eu un léger flirt lors d’une soirée arrosée. Secrètement amoureux d’elle, il la console tendrement, comprenant peu à peu qu’il ne franchira jamais le stade d’indispensable ami. Stéphane, quant à lui, est en route pour Berlin…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Un savoureux résumé aussi indispensable que volontairement méli-mélo, des histoires de cul en veux-tu en voilà, de l’amour, de la violence, des passés mystérieux, des complots, de la psychopathie galopante, des brochettes de névrosés sympatoches, des vies entremêlées et des millions d’euros… Pour cette compil’ de 40 nouveaux épisodes (dont 5 frappés d’un label érotique alléchant) du premier soap-opéra BD made in Cadène and Co, on reprend la même tambouille addictive si généreusement dealée depuis presque 4 ans. Annoncées par l’éditeur comme le rush final de la saison 1, ces plus de 300 pages ont d’ailleurs la charité de ne rien boucler réellement. Tout au plus, l’énigmatique jeu amorcé par Louis semble trouver gagnants et perdants, ou encore quelques séparations amoureuses, retrouvailles ou touchantes idylles semblent se confirmer. Bref, si l’on voulait la faire facile et éloquente, on pourrait se contenter de citer quelques passages issus d’impeccables « interludes », jouant les faux making-off. Ainsi, deux vieilles résument parfaitement la veine scénaristique et graphique de l’ouvrage : « …c’est un peu compliqué, ils sont tout le temps en train de coucher les uns avec les autres… et des fois, les dessins ils sont très bizarres… les personnages, ils sont tout verts et juste après ils ont le visage tout bleu… ». Mieux encore, lorsqu’il s’agit d’évoquer l’un des conducteurs de la série : la vie sentimentale de Mathilde. Son père ne fait pas dans la dentelle en disant tout fort ce que, peut-être, le lecteur pense tout bas : « c’est aussi clair qu’une route de campagne en plein brouillard par une nuit sans lune. Ils se foutent de notre gueule. ». Peut-être ! Mais nous, le foutage de tronche, ça nous plait plutôt bien. Surtout quand il est asséné à coup d’autodérision, de généreux second degré et un sens du rythme narratif parfaitement accrocheur. Alors on continue ?

voir la fiche officielle ISBN 9782800158426