parution 04 septembre 2015  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Humour, Sentimental

Les nombrils T7

Un bonheur presque parfait

Alors que Karine tente tant bien que mal de soutenir Albin en pleine dépression, Jenny et Vicky doutent de leurs sentiments amoureux. Un nouvel opus aussi drôle que détonnant !


Les nombrils T7 : Un bonheur presque parfait (0), bd chez Dupuis de Dubuc, Delaf, BenBK
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2015

L'histoire :

En réussissant à séduire son beau voisin James au nez et à la barbe de Rebecca, sa sœur ainée, Vicky est devenue la nouvelle fille préférée de ses parents. Ils décident même d’organiser un grand barbecue en hommage au couple et tout le voisinage est invité. Cependant, si Vicky a tout pour être heureuse et en profite aisément pour narguer sa grande sœur, elle ne cesse de penser à Mégane, la sœur de James, depuis qu’elles se sont échangé un baiser. De son côté, Jenny passe beaucoup de temps avec son petit ami Jean-Franky, un bellâtre qui a séduit la jeune fille grâce à ses abdos, mais qui possède le quotient intellectuel d’un bulot. Or comme sa copine Vicky, Jenny pense constamment à quelqu’un d’autre avec qui elle se sent mieux, mais qu’elle trouve moche : Hugo. Etant donné qu'il est hors de question pour elle d’être vu au côté d’un moche, Jenny voit Hugo en cachette et s’affiche officiellement avec Jean-Franky. Quant à Karine, elle tente tant bien que mal d’aider Albin, son copain, à remonter la pente depuis qu’il a découvert que son meilleur ami Vinko était un tueur en série et qu'en plus, il a essayé de l’éliminer. Il est très important pour Karine que son petit copain sorte de sa dépression, car leur groupe « Albin et les albinos » est sur le point de signer un contrat dans une maison de disques. Et le producteur veut profiter de « l’affaire Vinko » pour leur faire faire une grande tournée nationale dans la foulée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme pour l’album précédent, c’est Vicky qui tire la couverture de ce 7ème tome avec la suite de ses aventures sentimentales. Si désormais, Vicky a réussi à séduire son voisin et à se rendre plus populaire auprès de ses parents, il est temps pour elle de se demander si elle sera plus heureuse en menant une vie ordinaire – comme l’attendent ses parents – ou si elle ferait mieux de laisser parler son cœur, quitte à tout perdre. Si l’essentiel de l’intrigue concerne Vicky, Karine et Jenny ne sont pas absentes pour autant. Chacune a également des choses à régler au niveau de sa vie amoureuse. D’un côté, Karine doit aider Albin à remonter la pente après l’arrestation de son meilleur ami, mais également faire des pieds et des mains pour que leur groupe subsiste et garde l’espoir d’enregistrer un album. Alors que Jenny jongle comme elle peut avec son copain officiel et celui-qu’elle-aime-mais-avec-qui-elle-ne-veut-pas-être-vue. Vous l’aurez compris au travers de gags majoritairement d’une page, le duo Delaf et Dubuc tissent une véritable intrigue en fil rouge. C’est particulièrement drôle, émouvant aussi par moment et surtout, le final de ce septième album est aussi explosif que surprenant. C’est bien simple, on trépigne déjà d’impatience de découvrir la suite dans le tome 8. Entre la qualité de l’écriture et l’efficacité des dessins, la série ne cesse de confirmer qu’elle est l’un des ténors de la BD humoristique. À découvrir au plus vite !

voir la fiche officielle ISBN 9782800163536