parution 26 août 2016  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Policier

Maggy Garrisson T3

Je ne voulais pas que ça finisse comme ça

Maggy va percer le mystère d'un album photo oublié, tout en subissant la revanche de Sheena. Nouvel épisode d'une série atypique, surprenante et réussie, de Lewis Trondheim et Stéphane Oiry.


 Maggy Garrisson T3 : Je ne voulais pas que ça finisse comme ça (0), bd chez Dupuis de Trondheim, Oiry
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2016

L'histoire :

Tout commence avec une visite d'un copain d'Alex qui vient d'acquérir aux enchères un lot d'objets contenus dans un conteneur dont le propriétaire a disparu. L'occasion pour la petite frappe dont Maggy est tombée amoureuse de mettre la main sur un pistolet, alors qu'elle s'intéresse davantage à un album photos plein de visages anonymes. Alex veut que Maggy conserve l'arme pour se protéger du retour de Sheena, tandis que la jeune femme voudrait simplement reprendre son activité dans l'agence de détective Wight. Riche des 15000 livres partagées après le coup de Brighton, elle voudrait attendre qu'un peu de temps passe et profiter de la vie. Mais Wight n'a pas grand-chose à lui proposer... si ce n'est un vol soupçonné de dents en or après la crémation dans une entreprise spécialisée. A priori impossible à prouver, sauf pour Maggy qui propose à son boss un stratagème pour coincer les coupables, tout en continuant de penser à une manière de remonter aux propriétaires de l'album photo abandonné. Mais Alex va être interrogé dans les locaux de la police suite au meurtre d'un agent à Brighton, et très vite les victimes de leur mauvais coup vont se rappeler à leurs souvenirs.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Maggy, la jeune célibataire sans scrupules, continue son bonhomme de chemin atypique et drôle aux quatre coins de l'Angleterre, éclaircissant sans en avoir l'air des mystères qui a priori n'intéressent pas les foules. Lewis Trondheim creuse la personnalité sans morale de sa jeune femme rousse, révélant petit à petit des aspects vraiment peu reluisants de sa personnalité. A mi-chemin d'un inspecteur Colombo plus malin qu'il n'en a l'air et des personnages des films de Tarantino, Maggy Garrisson est une femme moderne qui parvient à rester sympathique. Les dialogues de l'auteur y sont pour beaucoup, tout comme la mise en scène très moderne de Stéphane Oiry. Une sorte de ligne claire hors du temps sans être rétro, et une manière très calculée d'utiliser les plans fixes sur trois cases pour donner au lecteur un recul critique qui favorise le second degré. La série fonctionne de manière attachante, et se complète mine de rien dans cet épisode de trois intrigues mélangées qui aboutissent toutes d'une manière ou d'une autre. Sans aucun effet de manche, le duo d'auteurs montre une vraie virtuosité pour construire un univers dans lequel on retrouve ses repères avec une familiarité surprenante. Keep going, Maggy !

voir la fiche officielle ISBN 9782800163987