parution 04 juin 2010  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Thriller, Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Seuls – cycle 1, T5

Au coeur du Maelström

Pour découvrir qui a tué Dodji et comprendre ce qu'il leur arrive, les enfants pénètrent dans la « zone rouge ». Ce qu'il y découvre est inouï ! Une fin de cycle qui apporte autant de (bonnes) réponses que de (pantelantes) questions. Génial !


 Seuls – cycle 1, T5 : Au coeur du Maelström (0), bd chez Dupuis de Vehlmann, Gazzotti, Usagi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2010

L'histoire :

Au sein de leur quartier fortifié transformé en QG, les enfants se sont organisés, notamment en réhabilitant un principe d’école auto gérée. Dodji n’est plus parmi eux : pas prêt à endurer la responsabilité d’être chef, il a préféré sortir du groupe et vivre en marge des autres. Les enfants se préparent donc à participer à des élections pour déterminer un nouveau chef. Soudain, Anton, bouleversé, les emmène auprès du corps de Dodji, retrouvé écrasé au pied d’un immeuble, flingué et bouffé par les corbeaux. Eplorés, ils l’enterrent au centre de leur square. L’aspect imprévu et déchirant de cet évènement génère logiquement des tensions. Qui a fait cela et pourquoi ? Ils se chamaillent quand à la bonne décision à prendre. Elue chef, Leila décide qu’il leur faut pénétrer dans la « zone rouge », celle que dessine l’emplacement des cairns rouges des singes, au mépris du danger potentiel que cela représente. Une expédition composée de Leila, Yvan, Camille et Boris se mobilise dès le lendemain à l’aube, pour rejoindre le cœur de la zone. Sélène et Alexandre, les deux enfants « bizarres », fomentent quant à eux de bien plus funestes projets…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Raâââh des réponses, des réponses ! Enfin, des réponses ! Mais aussi plein d’autres questions… Ce qu’il peut être cruel avec nos nerfs, ce Fabien Vehlmann. Cinq tomes, qu’il nous fait mariner en compagnie d’une bande de gamins esseulés, au sein d’une ville dépeuplée de ses habitants et truffée de mystères. Et il faut attendre les dernières pages de cet ultime opus (du premier cycle), pour obtenir des clés essentielles sur les mécanismes de la saga fantastique. Or non seulement ces renseignements ne déçoivent pas, mais ils vont en stupéfier plus d’un : traque haletante, phénomènes fantastiques scotchants… (on essaie de ne pas trop en dire, hein). Surtout, ils prouvent que Vehlmann en garde encore énormément sous le pied pour le ou les cycles à venir. Chic ! Au terme du premier cycle, un constat s’impose : Seuls est une alchimie parfaite. Un registre piquant, un accès grand public qui parvient néanmoins à éviter les solutions consensuelles, un dessin limpide et agréable qui fait l’unanimité (chapeau, Bruno Gazzotti !), une narration maîtrisée, une gestion parcimonieuse et savante du suspens… Les amateurs de série TV rapprocheront ce type d’intrigue de Lost, à la différence que Vehlmann sait exactement où il va, mais ne le dit pas. Vivement La quatrième dimension et demie, début du prochain cycle, qu’on découvre ce que donne cette « redistribution des cartes »…