parution 01 avril 2007  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Thriller, Aventure - Action, Fantastique - Etrange

Seuls – cycle 1, T2

Le maître des couteaux

Cinq enfants livrés à eux-mêmes dans une ville abandonnée, affrontent un psychopathe adepte d’armes blanches. Angoisse et suspens au paroxysme, dans un excellent thriller… tout public ! Une réussite.


 Seuls – cycle 1, T2 : Le maître des couteaux (0), bd chez Dupuis de Vehlmann, Gazzotti, Cerise
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2007

L'histoire :

Un beau jour, ou plutôt une nuit entre 23h30 et 2h du matin, sans explication logique, la population de Fortville disparait toute entière. Toute ? Pas vraiment, car cette constatation est émise par 5 gamins « rescapés » et livrés à eux-mêmes dans un milieu urbain totalement désert. Du plus vieux au plus jeune, Leila, Dodji, Yvan, Camille et Terry ont entre 12 et 5 ans. Les premières heures passées à paniquer et à essayer de comprendre le phénomène, ils se sont ensuite organisés. Tout d’abord, ils ont barricadé un quartier, pour se protéger des animaux sauvages échappés d’un zoo. Puis ils se sont installés dans un palace : quitte à être dans la même galère, autant qu’elle soit dorée. Enfin, ils ont établi un plan d’action : aménager un bus pour partir ensemble et voir ailleurs si c’est pareil. Mais tout le monde ne se prête pas avec le même entrain à la tâche : les avantages du palace ont tendance à ramollir les ardeurs. Terry s’est mis à remplir des pièces de jouets ; Camille pille les garde-robes ; Flottant nonchalamment sur la piscine, Yvan téléphone à tout le bottin… pour voir si ça décroche. Là-dessus, Dodji et Leila s’engueulent au sujet d’un flingue trouvé, dont l’usage n’est pas prendre à la légère. Ruminant sa colère en déambulant seul dans la ville, Dodji remarque alors une peluche attachée à un réverbère avec du barbelé. Il aperçoit alors une ombre dans un immeuble. Il y entre, visite les étages avec précaution et évite de justesse un jet de hache ! Il est alors poursuivi jusque sur les toits par un psychopathe masqué, au corps recouvert de couteaux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est désormais une tautologie : le scénariste Fabien Vehlmann est carrément doué. Tout d’abord, la problématique de la série, originale et propice à moult développements, fonctionne toujours aussi bien. Dans ce cadre urbain angoissant et désertique, les rapports entre ces 5 enfants s’équilibrent à merveille : engueulades logiques, alternances de réactions puériles et plus censées, justesse des dialogues, tout s’imbrique à merveille. Pour corser l’affaire, Vehlmann leur envoie cette fois un psychopathe dans les pattes ! Improbable, pensez-vous ? Que nenni : la dernière planche fait la lumière sur les agissements de l’individu, de manière cohérente, et juste après que Dodji ait partiellement livré un peu de son passé, lors d’une séquence particulièrement émouvante. Reste que cela ne fait pas avancer le schmilblick. Comment se fait-il que la ville soit toujours alimentée en électricité ? Quel plan d’action adopteriez-vous en pareille circonstance ? Et surtout, pourquoi tout le monde (ou presque) a-t-il disparu ? Un vague souvenir émis par Yvan dans un demi-sommeil éthylique, réveille le sujet… sans en dire trop. Décidément, Vehlmann sait y faire en matière de suspens ! Et Bruno Gazzoti relève très agréablement le tout à l’aide d’un dessin lisible, dynamique, parfaitement découpé et mis en scène, et coloré par Cerise (sur le gâteau). Pas étonnant que l’épisode pilote ait reçu le grand prix du Journal de Mickey et le prix jeunesse 9-12 ans à Angoulême. Une harmonie graphico-narrative rare, qui ne transparait que chez les plus grands.

voir la fiche officielle ISBN 9782800139135