parution 06 avril 2018  éditeur Dupuis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Policier

Valhardi T4

1956-1958

Telle une flèche, Valhardi repart à l'aventure pour affronter une terrible organisation, un gang de voleur de diamant, des kidnappeurs d’archéologue, une nouvelle organisation criminelle. 4ème volume de l'intégrale Valhardi qui prend un nouveau virage.


 Valhardi T4 : 1956-1958 (0), bd chez Dupuis de Charlier, Philip, Jijé
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dupuis édition 2018

L'histoire :

Cette intégrale regroupe quatre albums de Valhardi :
Soleil Noir : Sur une route, Valhardi sauve d'une mort certaine Jean Marchand, un journaliste-reporter. Lors d'une visite de courtoisie à l'hôpital, Valhardi sauve à nouveau cet homme d'une bombe placée dans sa chambre. Mais qui peut bien en vouloir à Jean Marchand et pour quelles raisons ?
Le gang du diamant : Alors qu'ils sont dans les Alpes, Valhardi et Gégène voient leurs vacances interrompues par l'arrivée d'un homme blessé d'une balle dans le dos, qui a juste le temps de dire « diamant » avant de s'évanouir. En descendant vers le village pour alerter les secours, nos deux héros se font tirer dessus.
L'affaire Barnes : Après avoir démasqué le gang des diamants, Valhardi, accompagné de son compère Gégène se voit confier une affaire : retrouver Mlle Barnes, partie à la recherche de son oncle, archéologue, enlevé par une bande de malfrats… Direction le Mexique !
Le mauvais œil : Alors qu’ils sont dans une voiture, Valhardi et Gégène sont interpellés par un homme en scooter, qui les invite à le suivre pour une affaire de la plus haute importance. Il est espion et embrigadé, malgré lui, dans une organisation. Il souhaite la quitter et cherche quelqu’un qui pourrait l’y aider...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Retour au bercail pour Valhardi. Eddy Paape repasse ici le flambeau à Jijé, le dessinateur de Jerry Spring, qui lui avait laissé les commandes, après avoir réalisé le fameux Château maudit, classique devant l’éternel de l’école Marcinelle. Véritable bourreau de travail, le dessinateur qui avait mis les voiles aux États-Unis en 1948, avec femme, enfants, mais aussi Morris et Franquin, revient gonflé à bloc et reprend les séries qu’il avait délaissées. Il faut dire qu’il y avait de la friture sur la ligne, car jijé n’aimait pas trop ce que son héros était devenu durant son absence. En parallèle de Jerry Spring, il s’atèle donc à donner une nouvelle vie à Jean Valhardi. Auteur complet sur Soleil noir, L'affaire Barnes et accompagné par Philip sur Le mauvais œil et Charlier sur Le gang du diamant, il accole à son héros fétiche un jeune garçon, Gégène, qui l’accompagne désormais dans chacune de ses aventures. Mi-Jean Marais (Fantômas), mi-Jean-Paul Belmondo, Valhardi trouve sous son crayon une nouvelle dynamique, avec des scénarios plus fouillés et un trait plus efficace, mêlant élégance et énergie. Avec nos yeux d'aujourd'hui, on y trouve un intérêt nostalgique, voire suranné, tant la bande dessinée a évolué entre-temps. Mais le fait de voir comment un auteur comme Jijé concevait ses albums montre l’influence qu’il a pu avoir sur Giraud, Mézières, Chaland (la façon dont il dessinait les plis des pantalons). Une intégrale indispensable pour les amoureux de l’Âge d’or de la BD, qui offre en bonus une conclusion inédite au Gang du diamant, retranscrite à la machine à écrire, présentée pour la première fois au grand-public.

voir la fiche officielle ISBN 9791034730124