parution 16 mars 2016  éditeur Dynamite  collection Canicule
 Public adulte  Thème Erotique

Ombre et lumière T6

Un couple qui filme régulièrement ses ébats sexuels fait appel à des hommes bien bâtis pour assouvir les fantasmes de la femme. Des récits très chauds, sans tabous, bien illustrés.


 Ombre et lumière T6, bd chez Dynamite de Quinn
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Dynamite édition 2016

L'histoire :

Keith vérifie son caméscope. Depuis le début de sa relation avec Jackie, ils ont filmé une bonne partie de leur vie sexuelle. Aujourd’hui, le couple est sur le point de faire leur premier film amateur avec une tierce personne. Jackie est toute excitée à l’idée d’être l’actrice principale et que Keith soit le voyeur. Son fantasme, c’est les hommes particulièrement bien membrés. Après avoir mis une annonce, 5 candidats passent le casting, mais seulement 3 sont retenus par Jackie. La quête ultime de la jeune femme, c’est de jouer avec ces sexes démesurés. Elle veut que les hommes soient nus et qu’elle reste habillée. Autre condition : les hommes doivent être d’accord pour être filmés sans que l’on voit leur visage. Le premier participant est Adam, la quarantaine avancée : il est un peu nerveux, mais rapidement mis en confiance par la gourmande. En baissant le slip d’Adam, la surprise est de taille…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Parris Quinn revient avec trois histoires très très coquines. Ses héroïnes ne s’encombrent pas d’un romantisme surfait ni de préliminaires interminables. Ces goulues n’ont qu’une obsession, celle d’assouvir leurs fantasmes, « dérouler du câble » avec des hommes dotés de « démonte-pneus » entre les jambes. Dans ce 6ème volume, on retrouve des pratiques chères à l’auteur, comme le candaulisme (si vous cherchez sur le net ce que cela signifie, éloignez les enfants avant de tomber sur des vidéos trop explicites !), le SM (ne pas confondre avec Syndicat de la Magistrature, même si vous pouvez avoir le barreau…) ou bien le gang bang (qui n’est pas un groupe de musique !!!). Les textes très descriptifs sont crûs et explicites comme peut l’être le porno. Inutile de s’attarder sur la modeste qualité des scénarios aux ellipses narratives un peu rapides, ce n’est pas ce que lecteur lubrique vient rechercher dans ce type de nouvelles illustrées, qui est davantage un moyen d’assouvir ses penchants voyeuristes. Même si les hommes ont des attributs avantageux, les femmes, quant à elles, ont des physiques plus communs (peu épilées !). Le dessin réaliste noir et blanc de Quinn est esthétique, avec une belle maîtrise des nus. La jouissance inonde chaque page.

voir la fiche officielle ISBN 9782362341410