parution 19 janvier 2018  éditeur Editions de la Gouttière  Public enfant  Thème Humour

Magisk Magi !

Un bonhomme achète une baguette magique et il en abuse pour transformer tout en n'importe quoi. Une récréation muette et rigolote pour les primo-lecteurs. De grands pouvoirs réclament... un peu de fantaisie.


Magisk Magi !, bd chez Editions de la Gouttière de Alfred, Lejonc
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Editions de la Gouttière édition 2018

L'histoire :

La télévision passe une publicité qui promeut une boîte de magie formidable, capable de transformer les lapins en peluche en jolies jeunes femmes. Chez lui, dans son canapé, un petit bonhomme est subjugué. Lui qui possède justement un lapin en peluche... Il coiffe son chapeau et file aussitôt en ville pour acheter une de ces boîtes. En bas de l'escalier, il croise la concierge de son immeuble, malaimable et en colère. Il ressort finalement du supermarché avec sa précieuse boîte. Tout guilleret sur le trottoir, il glisse sur une crotte de chien et fait tomber sa boîte. Fichus toutous ! Il se dépêche de remonter chez lui car la concierge l'enguirlande copieusement en raison des traces de crotte qu'il laisse sur son passage. Enfin chez lui, il ouvre sa boîte, met le chapeau de magicien et utilise la baguette magique sur son lapin. Mégamagi ! Pouf, son lapin se transforme... en pieuvre géante rouge et pot-de-colle ! La pieuvre court après lui partout dans l'appartement pour avoir un p'tit baiser... Notre bonhomme se réfugie à l'extérieur en claquant la porte. Ouf, il a conservé sa baguette de magicien, il va pouvoir aller s'amuser un peu en ville. Mais comme la concierge continue de râler sur lui, il profite de son nouveau super pouvoir : d'un coup de baguette magique, il la transforme en mini-concierge, pas plus haute qu'un Schtroumpf. Mort de rire. En ville, il glisse à nouveau sur une crotte de chien, mais cette fois il peut se venger d'un coup de baguette magique sur le chien d'une passante...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans la lignée de Petit poilu, Anuki et consort, ce petit livre rigolo se destine aux très jeunes lecteurs qui ne savent pas encore lire. L'absence total de phylactères est cependant compensé par une courte panoplie d'onomatopées écrites : Kyskys, Mosmosmos, Mégamagi et aussi Paf ! Au scénario, Alfred a imaginé une aventure bondissante et foutraque, dans laquelle un petit bonhomme utilise à mauvais escient le nouveau pouvoir magique qu'il s'est acheté dans une boîte de jeu. Dès lors, tout ce qui l'énerve, il le transforme, sans trop savoir ce que ça va donner. Un tel canevas narratif laisse une large place aux délires de toutes sortes... Et de fait, c'est effectivement bien rigolo, inventif, rocambolesque, espiègle et, quelque part, moral – eut égard à la conclusion baroque. Alfred aurait pu dessiner cette récréation lui-même, mais c'est Régis Lejonc qui s'y colle. Son style de dessin est minimaliste au possible et la finition souvent proche du rough (un crayonné brut, sur-contrasté ?). Le jeu de couleurs bi-teintes – rouge et vert – bien tranchées, en aplats, tire heureusement cette partition graphique vers le haut. En page de garde, on apprend d'ailleurs qu'une première version noir et blanc de cette histoire était parue il y a une douzaine d'année aux éditions Thierry Magnier. Merci, la Gouttière, d'avoir pensé à la colorisation à l'occasion de cette réédition !

voir la fiche officielle ISBN 9791092111675