parution 01 novembre 2003  éditeur Emmanuel Proust Editions  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Amerikkka T3

Les neiges de l'Idaho

Membre actif d'une association de lutte contre le Ku-Klux-Klan, Steve Ryan infiltre un camp survivaliste paramilitaire. Une BD-reportage amère sur un sujet grave.


 Amerikkka T3 : Les neiges de l'Idaho (0), bd chez Emmanuel Proust Editions de Martin, Otéro
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2003

L'histoire :

Après la frontière mexicaine d’El Paso et les bayous de Floride, Steve Ryan et Angel Freeman poursuivent leur lutte contre le Ku-Klux-Klan au nord-est des States. Fils du fondateur de l’AKN (Anti-Klan-Network), Steve a pris la dangereuse décision d’infiltrer un camp militaire survivaliste particulièrement terrifiant. Croix gammée tatouée dans le cou, ouvrages néonazis dans le paquetage, il prend l’identité d’un activiste de l’extrême droite américaine confidentiellement décédé en prison, et fait croire qu’il s’est évadé. Tandis qu’Angela reste à proximité, sous couvert d’un emploi chez Mac-Do, Steve est accepté dans l’enceinte du « Wolfstadt ». Après avoir goûté à la vie drastique du camp, il passe avec succès toute une série d’épreuves qui lui permettent d’entrer dans le cercle de confiance des dirigeants…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tout le monde connaît le Ku-Klux-Klan, cette organisation secrète américaine xénophobe qui prône la suprématie de la race blanche. Le Klan a connu son apogée au début du XXe siècle, suite à sa création par une poignée de nostalgiques de l’esclavagisme. Bien entendu, tout le monde pense que depuis cette période hideuse, le mouvement a été dissout et qu’il ne reste qu’un effectif réduit d’encagoulés, assez pauvres intellectuellement, dans quelques unes des zones les plus rurales du territoire américain. Roger Martin, spécialiste français du Ku-Klux-Klan (il n’y a qu’à voir la liste des ouvrages référencés en fin d’album pour s’en convaincre) poursuit l’adaptation en BD de son livre d’investigation (Amerikkka) et nous fait peur ! Cette fois-ci, il nous fait vivre la lutte de l’intérieur de l’organisation paramilitaire. Isolés, les protagonistes y gagnent en humanité. Comme pour se détacher de l’horreur, les relations entre Steve et Angela se font plus intimes. De son côté, le dessin de Nicolas Otéro est de plus en plus maîtrisé. Son coup de crayon semi-réaliste, à l’exception des oreilles décollées des personnages, applique une certaine distance sur le propos sans le dénaturer. Après deux premiers tomes chez Hors collection, le 3e volet de cette fiction aux frontières de la réalité paraît chez Emmanuel Proust Editions. Une excellente série trop peu connue, à découvrir de toute urgence.

voir la fiche officielle ISBN 9782848100333