parution 18 janvier 2007  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Trilogies
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Murel T1

Les chants de l'air

Sur la planète Murel, une espionne garde un oeil sur les avancées indigènes en matière de compréhension des « Chants de l'air ». Un tome d'exposition difficile, mais beau et prometteur.


 Murel T1 : Les chants de l'air (0), bd chez Emmanuel Proust Editions de Ecken, Lacou
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2007

L'histoire :

Sur la planète Murel, cohabitent plusieurs nations dont deux sont en lutte pour l’hégémonie : le Rotel et le Natuo. Afin de lever le secret sur de mystérieuses recherches menées par cette dernière, deux espions ont été envoyés en mission d’infiltration. Ils doivent veiller à l’avancement des travaux et s’en accaparer les bénéfices. Mais la police du Natuo veille et un soir en forêt, elle réussit à tuer l’un des deux traîtres, l’autre parvenant à s’échapper… Parmi les chercheurs en science expérimentale, Misolavera s’est portée candidate afin d’étudier de près la technologie de transmission des Murels. Elle a rapidement gagné la confiance du sage Amulanuro lui révélant quelques fausses pistes pour comprendre la syntaxe des Chants de l’air. Ces « fausses » pistes se sont en vérité révélées précieuses à ces hôtes remarquablement intelligents qui ont su en tirer partie. La partie s’annonce serrée, d’autant qu’elle risque à tout moment de se trahir, par manque d’acquis sur la culture indigène ou à cause de son infériorité psychique. En attendant, la belle observe et apprend, vivant agréablement au sein d’une colonie pacifique, « parfaite », qui l’a presque intégrée. Un seul être paraît encore se méfier : le retors Soldovorolo…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

D’emblée l’univers de Murel apparaît d’une densité effrayante. Une impression renforcée par les noms choisis, des noms à coucher dehors (!), que vous serez bien en peine de mémoriser dès la première lecture. Sans doute est-ce pour cela (en partie cependant, puisque justifié a posteriori « culturellement ») que les personnages rappellent chaque fois à qui ils s’adressent ? Cette difficulté originelle mis à part, on progresse avec envie dans un monde nouveau et passionnant dont la complexité s’éclaire page après page. Le jargon scientifique usité perd de son opacité et le mystère laisse place à l’action. Loin de perdre son lecteur, Claude Ecken parvient à l’intéresser de manière accrue autour des thèmes récurrents – mais retravaillés – du genre (colonisation spatiale, écologie et développement durable…). Et pour son premier album SF, Benoît Lacou libère son trait et se lance dans la couleur directe. Habillant un crayonné que l’on devine félin (on pense notamment au trait de Juanjo Guarnido sur Blacksad), le rendu final émerveille et dépareille au regard de la production actuelle. Un atout visuel pour sur, tant les proportions, postures et décors semblent maîtrisées jusqu’au moindre détail. En résumé, l’artiste insuffle vie au récit cohérent imaginé par son compagnon. Ce premier tome d’exposition, qui nous fit des frayeurs, se révèle prometteur et l’on a hâte d’en parcourir les deux prochains volets. Ne serait-ce que pour la beauté des planches signées Lacou…

ISBN 9782848101309