parution 01 octobre 2008  éditeur Emmanuel Proust Editions  collection Trilogies
 Public ado / adulte  Thème Historique, Espionnage, Guerre

Sir Arthur Benton cycle II T1

L'Organisation

Après la victoire contre les Nazis, l’ennemi change de visage en Europe et les camps se recomposent : gare à la « lèpre rouge » !... Un début de 2nd cycle dense, dans la droite ligne du précédent : prenant.


 Sir Arthur Benton cycle II T1 : L'Organisation  (0), bd chez Emmanuel Proust Editions de Tarek, Pompetti
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Emmanuel Proust Editions édition 2008

L'histoire :

Quand Staline meurt au début de mars 1953, c’est près d’un million de personnes qui le pleurent et viennent lui rendre un dernier hommage. En coulisse, la question de sa succession est sur toutes les lèvres. Règlements de compte, exécution, vrais et faux suicides maquillés vont bon train alors que le défilé des personnalités se poursuit devant la dépouille du « Petit Père des peuples » (…). A l’été 1945, à Paris, le colonel Marchand reprenait du service. Non que l’homme se soit retiré la victoire acquise, mais le général De Gaulle le demande à présent à Londres. Un avion spécialement affrété l’attend au Bourget. La France et l’Europe ont de nouveau besoin de ses « services » (secrets) ! A Londres, Marchand retrouve deux connaissances du milieu, Brigitte et Henrich. Le premier ministre Winston Churchill leur expose la situation. Devant la menace d’une main mise soviétique sur le continent, les alliés français, anglais et américains ont décidé de la constitution d’une cellule spéciale de renseignements. Sa mission est simple : prévenir et combattre partout où il se présente le « danger rouge », comme en Grèce par exemple où les communistes ont pris les armes. Son commandement sera assuré par le général… Benton ! Une vielle connaissance aussi, alors dans l’autre camp. Ennemi hier, « ami » aujourd’hui…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il faut attendre la dixième planche pour le retrouver mais il est bien là, Sir Arthur Benton, l’espion anglais le plus controversé de la bande dessinée. Point de gadgets ni d’exploits décoiffant à l’instar de certains de ses pairs mais un cadre historique précis, circoncis, et un changement de camp « salutaire » : Sir Arthur Benton (re-)trouve le beau rôle au côté de son « ami » Marchand… S’il na jamais été vraiment à la solde des Nazis, le voilà général du côté des « nouveaux alliés » si l’on adopte un point de vue occidental. Ce second cycle est en effet celui des débuts de la Guerre froide, de la libération de l’Europe à la mort de Staline (1945-53). Un ennemi en chasse un autre et le vieux continent est désormais la proie de la « lèpre rouge ». Tarek inscrit donc son récit dans le droit fil chronologique – et de ton – du précédent. Peu ou pas de place à l’humour (ou avec un certain cynisme), l’histoire de veut la plus fidèle à la réalité passée. La période fut dense et cette mise en place itou. Cette amorce d’une nouvelle trilogie a tout du parfait « tome d’exposition », selon la formule consacrée – assorti d’un dossier final conséquent revenant sur la trame et les principaux personnages. Au dessin, Vincent Pompetti élargit sa palette de tons et de couleurs (le rouge de circonstance, par exemple) – pour une impression plus éparse et peut-être une intensité moindre ou en devenir – et durcit les traits des visages. Résultat : un ensemble convaincant au diapason de la narration. Attendons néanmoins avant de se prononcer sur l’exacte envergure de ce second triptyque…

ISBN 9782848101989