parution 05 avril 2017  éditeur EP Editions  Public ado / adulte  Thème Policier

Matin de canicule

Témoin d’un accident de la route mortel, Vincent croise ensuite par coïncidence la fille d’une ancienne conquête… et sombre dans un piège sordide. Un polar qui monte somptueusement en tensions, jusqu’à la dernière case choquante.


Matin de canicule, bd chez EP Editions de Daeninckx, Mako, Weber
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©EP Editions édition 2017

L'histoire :

Un matin d’été, au terme d’une nuit étouffante de chaleur, Vincent prend sa voiture pour aller de Paris à Lille. Il doit y représenter sa boîte de production audiovisuelle à l’occasion d’une rétrospective de documentaires animaliers. Il a laissé un mot à sa femme encore endormie, et il roule désormais sur le périf en fumant une cigarette. Lorsque soudain, il assiste à un accident d’une rare brutalité : un motard qui roule sans casque est percuté volontairement par une Mercedes, qui fait un délit de fuite. Vincent s’arrête en urgence et descend voir s’il peut aider. Mais l’homme est assurément mort, disloqué dans sa chute, l’avant-bras droit arraché à quelques mètres de son corps. Vincent vomi aussitôt tout son café. Puis, au volant de sa voiture arrêtée, il assiste, sonné, aux protocolaires suites d’un tel moment : le ballet des flics, des ambulances, des badauds voyeurs, l’embouteillage monstre... Quand il peut enfin repartir, il ne se sent pas très bien. Il prend la sortie qui le mène dans le centre-ville de Montreuil, une ville où il a vécu étant jeune. Il se gare et se promène un peu à pieds, pour prendre l’air et reconnaître les lieux empreint de nostalgie. Il se souvient d’une de ses premières copines, Marion, un super bon coup. Elle avait trois ans de plus que lui, elle avait un grain de beauté sur la joue. Ils étaient restés ensembles une quinzaine de jours… jusqu’à ce qu’il la retrouve à poil dans le jardin en compagnie d’un autre gars, un certain Thibessard, gardien de but du Red Star…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le Matin de Canicule dont il est question dans le titre sert autant de point de départ que d’ambiance poisseuse à ce polar en one-shot qui monte en puissance tout au cours de ses 68 planches. Au départ, le personnage central qui se retrouve pris en étaux n’a pourtant pas grand-chose de spécial. Il appartient comme vous et moi à la société civile, il a un métier, une femme, une bagnole avec laquelle il prend le périf… C’est là qu’il assiste à un accident d’une rare violence, dans lequel il n’est pas impliqué. Dès lors, il va jouer de malchance en succombant à la nostalgie et à l’appel du sexe. Dans le cadre de la ville de Montreuil, qui ne sert donc pas qu’au Salon du Livre Jeunesse, la tension est magnifique et croissante, jusqu’à la dernière case qui en scotchera plus d’un. Le scénariste Didier Daeninckx cède cependant à deux facilités : l’intrigue repose sur une sacrée coïncidence, et l’histoire se raconte majoritairement au travers d’encadrés narratifs. Si l’on accepte ces deux postulats et qu’on est amateur de polar, on passe cela dit un excellent moment de lecture. D’autant que dans lesdits encadrés, le verbe est soigné. Le dessin encré de Mako, aux traits réalistes un peu épais et un peu figés, convient en outre aux décorums urbains glauques et à la manière contemplative de faire monter l’émulsion.

voir la fiche officielle ISBN 9782889320530