parution 03 février 2016  éditeur Fluide Glacial  Public adulte  Thème Humour, Chronique sociale

Titine au bistrot T5

Tout simplement Femme

Imbibée de picon, parangon de la vulgarité, Titine profite de son RSA et traverse notre société avec ses potes. Titine ne change pas… et convoque la lassitude ?


 Titine au bistrot T5 : Tout simplement Femme (0), bd chez Fluide Glacial de Lindingre, Thil, Vacaro
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Titine s’engueule avec ses amis sur le zinc du Troquet des amis, pour savoir qui paye la tournée. Soudain, un client s’interpose poliment et propose de régler la note… et de remettre un double picon à Titine, ce qui la met en joie. Le professeur Pig, orthophoniste de profession, s’intéresse en effet à Titine comme sujet d’étude. Son langage fort peu châtié (le mot est faible) lui semble idéal pour tester sur elle un programme de rééducation à la parole. Dès le lendemain, il lui donne rendez-vous dans son cabinet. A l’aide d’un magnétophone, il lui propose de répéter des mots et des phrases, et selon un procédé mnémotechnique, lui fait assimiler des images aux expressions de la bonne société. Un mois plus tard, Titine est en robe de gala lors d’une soirée à l’académie des sciences de Glandville ! Elle a de la discussion, parle économie, éthique et constitution, et réclame du champagne ! L’assistance est médusée. Jusqu’à ce qu’elle dérape… Chassez le naturel, il revient au galop.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Titré à la manière d’un one-shot, Tout simplement femme est en fait le 5ème recueil des aventures de Titine en historiettes, autrefois titrées Titine au bistrot. Rappelons le personnage-concept de cette série cernant la beaufitude trash de la province française : Titine picole comme elle respire, Titine a toujours une clope au bec, Titine jure comme un charretier, Titine ne réfléchit pas trop, Titine ne porte pas sous-vêtements sous son jogging, Titine couche facilement pourvu qu’elle le décide, car Titine a un caractère de chiottes. Bref, ses deux valeurs étalons sont le pinard et le RSA. Partant de cette définition, Yann Lindingre décline des historiettes de 3 à 5 pages, dessinant de manière simple des personnages benêts à têtes patatoïdes et aux groins de cochons, entrecoupées de saynètes interludes. On croise ainsi la vedette dans un concours de vin, à l’ANPE, dans son troquet favori, lors d’une partouze… et même en citoyenne grolandaise (un cross-over sensé avec l’émission de Canal+). Etayée sur le principe que Titine se distingue à chaque fois par un sommet de vulgarité, la beaufitude peut toutefois s’adapter à des situations déclinées à l’infini. Si on a compris les 4 précédents tomes, on peinera à trouver le renouvellement dans celui-ci. Yann Lindingre tourne un peu en rond…

voir la fiche officielle ISBN 9782352075431