parution 12 septembre 2013  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Autour du 9ème art, Politique, Roman graphique

Cher Régis Debray

Alexandre Franc, auteur de BD, et Régis Debray, écrivain et intellectuel, se livrent chacun avec leurs « armes » respectives à un ping-pong spirituel, sans direction fixe. Un non-essai, néanmoins intéressant…


Cher Régis Debray, bd chez Futuropolis de Franc, Debray
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2013

L'histoire :

Depuis toujours, Alexandre Franc, auteur de BD de profession, est totalement séduit par la pertinence des analyses et le raffinement d’écriture de Régis Debray. En surfant un jour sur Internet, Alexandre tombe sur une interview de cet intellectuel et écrivain, dans laquelle il avoue qu’il serait tout à fait partant pour faire une bande dessinée, s’il se présentait à lui un dessinateur-narrateur… Aussitôt, Alexandre rédige un petit email de candidature. Dès le lendemain, une réponse de Debray tombe dans sa boîte aux lettres, avec son numéro de téléphone. Emu comme jamais, Alexandre appelle et prend contact pour un entretien de visu. Debray le reçoit chez lui… et accepte de se lancer dans un projet en commun… sauf qu’il est alors bien occupé par la rédaction d’un livre « compliqué » et n’a aucune idée de scénario. Alexandre se retrouve donc à ruminer des idées chez lui, avec sa compagne qui se fiche de cette situation d’attente inconfortable. Débute alors une longue période au cours de laquelle Alexandre envoie à l’écrivain le résultat de ses délires introspectifs autour de la représentation de soi, de ses pulsions morbides, de l’idée de la patrie ou du père… Et l’écrivain de réagir par courriers interposés, en offrant à ladite création, analyses, recul, réorientations ou digressions anecdotiques…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

En 2011, sur un site dédié à l’actualité BD (nos amis d’actuabd, pour ne pas les citer), Régis Debray avouait qu’il n’aurait rien contre la réalisation d’une œuvre de bande dessinée. Il n’en fallait pas plus à l’auteur Alexandre Franc pour entrer en émoi et se positionner d’un email. Lui, qui est fan depuis toujours de cet intellectuel français, spécialiste de la communication, de la sociologie et de la politique française (et au-delà…) ! Debray se montrera intéressé… mais il ne donnera jamais réellement suite, dans le sens de son implication dans l’art séquentiel. En réaction, il nourrira plutôt l'auteur de courriers intermédiaires, de sa plume précise, délicate et malicieuse. C’est la résultante des échanges entre ces deux auteurs, qui durèrent une dizaine de mois, qui est ici publiée : Alexandre Franc propose des pistes de réflexions graphico-narratives, par l’intermédiaire de planches de BD ; Régis Debray lui répond par écrit, de son verbe juste et de la pertinence de sa pensée. Aux pages de BD de Franc, qui se permettent de dériver au gré de sa soif d’intellection, s’alternent ainsi 5-6 courriers de Debray qui recentrent les pensées, s’en amusant ou les digressant d’anecdotes. En creux, cet ouvrage, qui se situe donc entre l’autobiographie et l’introspection, sans jamais choisir, avoue son impuissance à trouver un sujet cohérent et pertinent. Les deux auteurs jouent à cache-cache, l’un trop habité par le désir de se jucher sur l’épaule d’un géant ; l’autre sans doute trop occupé et lointain des contraintes inhérentes à l’art séquentiel (que voulez-vous, on ne peut être doué en toutes choses !). Au terme de ce livre patchwork dessiné en noir et blanc avec un trait de dessin moderne et minimaliste, on obtient tout de même quelques pensées socio-philosophiques percutantes (sur la patrie et la nation française) et des auto-psychanalyses pas si inintéressantes (la recherche du père). Mais ce nombrilisme est loin de la hauteur attendue par la présence de régis Debray au générique.

voir la fiche officielle ISBN 9782754809610