parution 02 novembre 2017  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Roman graphique

Le Chien de dieu

1960 à Meudon, Céline écrit son dernier roman, Rigodon. Pour autant, le chaos de la guerre et ses souvenirs ne le quittent pas. Retour sur la vie d’un auteur atypique.


Le Chien de dieu, bd chez Futuropolis de Dufaux, Terpant
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2017

L'histoire :

Le vacarme de la guerre résonne encore dans les oreilles de Louis-Ferdinand Céline. Le vacarme, l’horreur et le dégoût s’expriment dans ses mots et ses attitudes. On est en 1960 à Meudon, Céline est vieux, sale et misanthrope. Heureusement, Lucette, son dernier amour, apporte de la légèreté à ce monde. A l’étage du dessus, elle enseigne la danse. Lui écrit, tourmenté encore par ses souvenirs des tranchées, alors maréchal des logis des 12e cuirassiers, se remémorant aussi son enfance à Courbevoie. C’est l’histoire de cet homme, à la fois révolté et orgueilleux, de sa vie et de ses amours. Au début des années 1930, jeune médecin parisien, il déverse sa rage dans son premier chef-d’œuvre, le Voyage. La bestialité de l’homme hante sa mémoire. Puis il y a l’effervescence autour du livre, d’abord rejeté par tous les éditeurs, ou presque. 7 décembre 1932, il attend le Goncourt qu’on lui a tant promis. Ce sera le prix Renaudot, finalement. Au-delà du passé, Céline a toujours une verve aussi incisive, un humour qui fait mouche. Il n’oublie pas son passé, il le renie encore moins. Quoi d’autres que le mépris pour ceux qui l’accusent de collaboration avec les nazis ? Oui, il critique le monde qui l’entoure ! « J’ai toujours fui la connerie humaine. Toujours rattrapé. Englouti. » lui fait dire Jean Dufaux. Mais il l’embellit aussi : il partage son appétence pour la littérature, il écrit jusqu’à sa mort, avec sa musique si singulière…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après Capitaine perdu, Jacques Terpant retrouve la France du XXème siècle. C’est par un heureux hasard que Terpant et Jean Dufaux se croisent et reviennent ensemble sur la vie et la pensée atypique d’un des plus grands auteurs de son siècle (sinon le plus grand), Céline. Il ne s’agit donc pas d’une nouvelle adaptation d’une œuvre, mais bien d’une fiction se concentrant sur Céline lui-même. En effet, au crépuscule de sa vie, l’écrivain conserve tout son paradoxe : paria mondain, autant admiré que décrié. Au travers de ses hallucinations et souvenirs, Terpant et Dufaux peignent la vie d’un homme, traumatisé par la Première Guerre Mondiale, reconnu pour son antisémitisme (alors bien répandu) pendant et après la Seconde. Mais c’est surtout la verve et le style de Céline que l’on aime lire dans les mots de Dufaux, retrouvant comme le souligne Terpant le réalisme poétique de l’entre-deux guerres. On pénètre avec joie dans le tourbillon des pensées et propos de Céline, dans ses commentaires sarcastiques du monde. Pas de grands paysages aux couleurs riches, Terpant accorde cette fois-ci une grande place au noir et blanc, soulignant à merveille l’humanité et les ombres du personnage. L’album est émaillé de rencontres et aborde ainsi à chaque fois une facette distincte du personnage, du docteur à l’homme de lettres. Pas le temps de s’ennuyer, Céline, déjà, nous envoûte.

voir la fiche officielle ISBN 9782754820912