parution 06 mars 2014  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Le dernier voyage d'Alexandre de Humboldt T2

Tombés accidentellement dans le gouffre d’une ancienne mine désaffectée, Humboldt et deux de ses compagnons découvrent chacun un univers étonnant. Suite et fin d’un voyage aussi poétique que déroutant.


Le dernier voyage d'Alexandre de Humboldt T2, bd chez Futuropolis de Le Roux, Froissard
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2014

L'histoire :

Célèbre naturaliste à la retraite, le baron Alexandre de Humboldt a pourtant quitté le confort de l’Académie pour un voyage de l’autre côté de l’Atlantique dans la jungle amazonienne. En cause : la visite de Luisa et le carnet de voyage qu’elle détient. Un document qui pourrait bien permettre au scientifique de toucher le Graal en découvrant l'Huphrahomen, l'organisme originel… Aidé de Luisa, mais aussi bientôt de Karl Von Ritter, un de ses anciens élèves dépêché par l’Empereur pour le ramener au pays, et du commodore Pershing, Humboldt avance à grandes enjambées dans la forêt. Après quelques périlleuses péripéties – communes et individuelles – ils arrivent aux abords d’une mine désaffectée. Décision est prise, après consultation du carnet, de creuser. De creuser encore et toujours. Peu importe les risques d’éboulement, le conduit vertical est dégagé. Et puis, bientôt, on accède à une galerie non répertoriée dans laquelle Humboldt, Luisa et Von Ritter veulent absolument pénétrer. L’exploration est fabuleuse et côtoie des espèces animales jamais rencontrées. Ensuite la chute. Une dégringolade vers des abysses inviolés pour des rencontres parfaitement étonnantes.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il y avait du Jules Verne et du Joseph Conrad dans la première partie de ce Dernier voyage. Il y avait du mystère pour explorateurs, de la potion magique à trouver (l’Huphrahomen, sorte d’organisme originel à l’origine de tout), de la moiteur anxiogène, des indigènes à surveiller, des disparus… En faisant plonger trois des principaux protagonistes dans les abîmes d’une ancienne mine désaffectée vers un délicieux inconnu, un ailleurs inviolé, cette seconde partie pousse les curseurs un poil plus loin. Déroutant, délirant, fantasmé et déroulant les fils introspectifs de Humboldt, de Von Ritter et de Luisa, ce voyage devient principalement une déclinaison d’univers tutoyant onirisme, poésie et folie. De quoi donner un grand coup de pied aux fesses des cartésiens et préférer la parabole métaphorique, la douceur philosophique à de l’intrigue bordée. Judicieusement, d’ailleurs, ce Dernier voyage prend les chemins de traverses d’une expérience initiatique dans laquelle chaque personnage puisera avec douleur et générosité. Au final, on retrouve cette même impression de se réveiller d’un rêve en tentant de retrouver dans chaque image une quelconque explication. A la seule différence qu’ici, on a rêvé pour nous sans peut-être nous avoir donné toutes les clefs. Mais quel incroyable rêve ! Porté surtout par un imaginaire graphique incontestable, moteur du projet, et rythmé par un récitatif de grande qualité. Reste à trouver le bon moment. Celui pour se laisser guider sans frein par ce dessin en apesanteur, ses flous magiques, ses cadrages à géométries variables et ses teintes effacées. Celui pour laisser la mélodie du texte jouer les charmeurs de serpent. Car finalement, peu importe le but du voyage…

voir la fiche officielle ISBN 9782754803250