parution 17 novembre 2005  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Politique, Thriller

Le sourire du clown T1

L'arrivée d'un nouveau curé est à l'origine d'une insurrection dans une cité HLM où oeuvrait jusqu'à présent une curieuse école du cirque. Premier acte d'une tragédie urbaine insolite, pour la renaissance de Futuropolis.


Le sourire du clown T1, bd chez Futuropolis de Brunschwig, Hirn
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2005

L'histoire :

Le jeune Djin s’est muré dans un profond mutisme le jour où il a vu sa mère, la bonne du curé, tuer son ami le clown Groko d’une balle en pleine tête, croyant que ce dernier tentait des jeux pédophiles avec son fils. Dix ans passent. Le quartier HLM des Hauts Vents, où a eu lieu la tragédie, s’est délabré. Le clown Glok, ancien compagnon de Groko, a fait une question d’honneur de laisser sa roulotte sur la place centrale et de reprendre le flambeau de Groko. Courageux et un peu fou, il a monté une sorte d’école du cirque, quasiment bénévolement, à destination des jeunes désœuvrés de la cité. Chaque soir avec ses élèves, il propose le temps d’une chanson triste, un petit spectacle qui est devenu une véritable institution. Jusqu’au jour où un nouveau curé débarque dans la cité. Cela fait en effet 10 ans que l’église à l’architecture moderne est laissée à l’abandon. Son toit sert d’abris aux squatters, et ses murs, d’espace d’expression aux taggeurs. Pourtant, le nouveau curé a apporté avec lui deux lourdes valises au contenu bien curieux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

C’est l’histoire d’un malentendu qui tourne à la tragédie. Alors qu’en théorie un clown est sensé apporter la joie, celui de Djin s’est fait flinguer à bout portant, en gros plan, par sa propre mère ! Dès lors, son sourire du clown à lui est paralysé à l’envers, en un rictus facial gorgé de chagrin. A partir de cette tragique anecdote, Luc Brunschwig construit un drame urbain qui trouve un curieux écho dans l’actualité brûlante de cet automne 2005. Embrasement des banlieues, choc des mentalités et des cultures, détresse sociale… Brunschwig multiplie les fausses pistes, non pour entretenir un quelconque suspens, mais simplement parce que la vie réserve toujours des surprises. Ce faisant, il déroute les lecteurs et livre un récit inattendu, parfois à la limite du baroque, mais sans jamais tomber dans le burlesque. Au dessin, Laurent Hirn se débarrasse des encrages marqués, pour livrer un trait plus subtil, en couleurs directes. Même si l’on reconnaît à travers son crayonné initial son style déjà appliqué au Pouvoir des innocents (également avec Brunschwig), ce type de graphisme n’est pas sans rappeler un certain Sursis de Jean-Pierre Gibrat… sans toutefois atteindre ce degré de perfection. Ce premier album sous le renouveau de la bannière Futuropolis (pour laquelle Luc Brunschwig est directeur de collection) nous propose donc un vrai « récit d’auteur », en marge des stéréotypes. Un récit à suivre…

ISBN 9782754800020