parution 04 novembre 2011  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Policier

Le Temps de vivre

Dans une banlieue française bien glauque, un caïd fait régner la loi du plus fort entre une usine désaffectée et un bordel. Séva va chercher à fuir avec Mona et sa fille. Un polar noir et trash, peu convaincant.


Le Temps de vivre, bd chez Futuropolis de Piatzszek, Séra
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2011

L'histoire :

Séva vit dans un quartier de banlieue, une marge interlope où règne la loi du plus fort. Il est le gardien de l'usine désaffectée située à proximité d'un entrepôt vide, d'un tripot des temps modernes et d'un bordel où transitent tous les marginaux : macs, putes, clients, malfrats... sans oublier quelques flics. En face de l'usine, se trouve le bar de Mona, patronne de l'établissement et femme aimée de Séva. Dans ce quartier de la marge, tout semble paisible, jusqu'au jour où deux gangs règlent leurs comptes. Piégé par cette guerre urbaine, Séva n'a qu'une idée en tête : fuir cette vie cauchemardesque de magouilles et de violences, et emmener avec lui ses trésors : sa femme Mona et leur fille Agathe. Mais quand l'économie d'un quartier est régie par le fric, le pouvoir et la prostitution, la seule ambition acceptable reste la survie, à défaut d'une vie plus tranquille, de toute façon inacessible...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Voilà un vrai polar noir, au propre comme au figuré. Véritable BD d'ambiance alternant scènes violentes et règlements de compte lugubres, le Temps de vivre déroule une atmosphère désespérée, ancrée dans les ténèbres de la nuit. Jouant l'économie de mots et laissant la place à l'art de Séra, le one-shot ne séduit pas vraiment. En cause, l'absence d'un scénario solide et crédible qui, en multipliant les grandes planches muettes peu éloquentes, peine à captiver. Trop d’ellipses, d’implicite, d’impressions suggérées sans en donner les clés. On ne voit pas trop où le scénariste veut nous emmener, sinon à ressasser tous les codes du genre. Si bien qu'on s'y perd souvent entre des personnages peu fouillés et un récit privé de mise en perspective. Tout fuse à la vitesse d'une F1 et l'économie de dialogues ne fonctionne pas. Résultat : c'est au lecteur de s'attarder sur les planches contemplatives et d'assembler le puzzle. Le dessinateur Séra, quant à lui, donne plus d'épaisseur à l'histoire en aérant ses planches pour mieux laisser truands et violence nous dicter leur loi, grâce aussi à des cadrages soignés, des plans quasi cinématographiques d'une noirceur infinie. Le visuel, un peu dans la veine d'un Enki Bilal, est plutôt réussi malgré une expressivité parfois raide dans les visages. De l’histoire (même si elle semble superficielle), nous retiendrons le besoin désespéré d'être aimé, les illusions perdues des uns et l'impossible rédemption de personnages déjà condamnés qui, de désamour en cupidité, réunissent tous les ingrédients du drame. Bref, si la partition visuelle réussit à nous interpeller, l'ensemble ne nous touche pourtant guère, faute d'un scénario crédible et consistant. Le genre de one-shot qui prend aux tripes ou laisse de marbre.

voir la fiche officielle ISBN 9782754801737