parution 29 janvier 2015  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Policier

Ordures T2

Dans une zone de non-droit, un blanc, un beur, un noir et une gitane ambitionnent de s’extraire de leur vie merdique sans lendemain. Conclusion tragique d’une chronique sociale dans les bas-fonds urbains.


 Ordures T2, bd chez Futuropolis de Piatzszek, Cinna
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2015

L'histoire :

Dans une zone de non-droit d’une banlieue sordide parisienne, la gitane Cheyenne a piqué le portefeuille de Samir, un beur habitué aux magouilles et au trafic de clopes à la station Barbès. Samir le retrouve dans un supermarché et tente, avec force arguments maladroits, de récupérer son bien. La belle gitane lui explique qu’il devra négocier cela avec ses grands frères, des brutes. Frustré, épuisé par cette vie de merde, Samir passe ses nerfs en cognant un poteau. Cheyenne le prend en pitié et l’embrasse. C’est le début d’une histoire d’amour et d’un plan d’évasion de cette cité pourrie. Pendant ce temps, bien qu’il soit recherché pour le meurtre d’un vigile, le noir Moudy continue de faire le tapin pour des gros blancs pleins de frics. Il a établi ses quartiers dans un immeuble délabré et promis à une destruction proche : des ouvriers posent des charges explosives. Mais il vit au jour le jour. Le troisième larron de la bande, Alex, ravale son désir pour la danseuse classique qu’il mate tous les jours à travers la vitre. Lui aussi aimerait changer de vie. A quatre, ils envisagent sérieusement de faire un dernier « casse » avant de prendre la tangente vers de nouveaux horizons…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Suite et fin d’une chronique aigre-aigre sur le destin sans lendemain de quatre jeunes zonards de banlieue. La première partie du diptyque nous avait planté le décor, sordide : un squat délabré, le quai dégueulasse d’un canal tagué, des zones de non-droit… Et présenté des personnages attachants, malgré le qualificatif d’Ordures qui leur est alloué par le titre : un petit escroc, une voleuse, un gigolo, un dealer de beuh. Leurs conditions de vie sont une circonstance suffisamment atténuante pour nous les rendre attachants. D’autant qu’ils montrent dans ce second volet un minimum de principes humains : leur amitié, la non-violence envers les femmes, leur désir de rire. Les événements les ont toutefois réunis pour un final tragique – évidemment, il ne pouvait en être autrement. Avec cette histoire, le scénariste Stéphane Piatszeck creuse avec justesse les bas-fonds de notre société urbaine. Il fait en quelque sorte œuvre pédagogique en immergeant le lecteur dans un milieu qui n’est pas le sien, en lui permettant de s’approprier les comportements de la racaille ordinaire. Son récit s’articule à merveille sur le dessin d’Olivier Cinna, un encrage réaliste et stylisé en noir et blanc, parfois proche du rough, jeté sur le papier dans une pulsion artistique en parfaite cohérence avec le propos.

voir la fiche officielle ISBN 9782754806787