parution 08 mars 2018  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Chronique sociale, Historique

Profession du père

Un enfant est manipulé par un père violent, tyrannique et mythomane, jusqu’à s’engager sur la voie du complot politique contre De Gaulle. Adaptation d’un roman bouleversant (véridique ?) de Sorj Chalandon.


Profession du père, bd chez Futuropolis de Chalandon, Gnaedig
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2018

L'histoire :

Le 23 avril 2011, Emile et sa mère se trouvent dans un crématorium de Lyon, pour y faire incinérer celui qui fut leur père et mari. Ils sont seuls dans la salle et ne portent pas de trace d’affliction particulière. Et pour cause, Emile se souvient de son enfance, en compagnie de ce père aux méthodes éducatives discutables. Notamment, Emile n’a jamais su la profession précise de son père, mais ce dernier faisait tout pour se donner de l’importance. Il avançait, par exemple, être agent secret. Le 25 juin 1960, sa mère avait voulu aller à un concert des Compagnons de la Chanson, contre l’avis de son mari. Quand elle était rentrée, elle avait trouvé la porte du domicile fermée. Elle avait sonné, ce qui avait réveillé Emile. L’enfant s’était alors levé pour ouvrir, mais il avait trouvé son père immobile dans le vestibule, bien décidé à laisser dormir sa femme sur le paillasson. Une mesure de rétorsion qui s’était accompagnée de baffes sur Emile, pour le dissuader d’ouvrir la porte. Le lendemain matin, le père avait alors expliqué à Emile les raisons de cette punition. Il avait lui-même fait partie des Compagnons de la Chanson, mais il avait choisi de les quitter car sa voix était trop brillante… et depuis, il était resté dans l’ombre. Dans les mois qui ont suivi, ce drôle de père n’avait alors eu de cesse que de fomenter l’assassinat de Charles de Gaulle, traître à la nation, bien que Président de la République. Jusqu’à persuader son fils de l’aider dans son entreprise…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les PIRES méthodes éducatives se trouve sans doute dans ce témoignage (100% authentique ?) de Sorj Chalandon. L’écrivain-journaliste a initialement raconté l’enfance abominable de son alter-ego – appelé Emile et devenu restaurateur d’œuvres d’art – sous le joug d’un père tyran, violent et affabulateur, dans un roman éponyme (chez Grasset en 2015). Celui-ci se trouve aujourd’hui adapté en BD de manière très fidèle par Sébastien Gnaedig, lui-même éditeur chez Futuropolis. Après un flash-forward au moment de l’incinération salvatrice de ce père autocratique, le récit avance par le biais d’anecdotes chronologiques, à partir de 1959. Séquence après séquence, on se scandalise par la personnalité aussi mythomane que manipulatrice du père : il a été le plus brillant des Compagnons de la Chanson, il a été camarade de de Gaulle, qu’il veut tuer aujourd’hui pour sa traîtrise, il est parachutiste et agent secret, et il conspire avec un agent de la CIA appelé Ted (qu’on ne verra jamais). Et la force avec laquelle il manipule son monde est telle, qu’elle ne souffre d’aucune contestation. Sa femme soumise et son fils candide le croient – ou du moins acceptent d’entrer dans son jeu. Dans cette complicité contrainte réside tout le tragique de la situation, une condition qui perdura durant des années. Car en obéissant à son ignoble père, l’enfant manipulé frôlera les pires ennuis, et le manipulé deviendra manipulateur. Dans un contexte plus actuel, on pense aux enfants martyrs et chair à canon de l’islamisme radical. Gnaedig dessine cela avec un trait simple, un noir et blanc légèrement charbonneux, parfaitement adapté à l’ambiance et aux mœurs archaïques de l’époque. Sa mise en scène factuelle n’a pas besoin de faire dans le spectaculaire pour que le sujet soit éloquent. Un récit bouleversant et évocateur, qui en dit long sur le déni familial des petites tyrannies ordinaires…

voir la fiche officielle ISBN 9782754820592