parution 02 avril 2015  éditeur Futuropolis  Public ado / adulte  Thème Politique

Un Certain Cervantes

Rentré d'Afghanistan, l'ancien GI Mike Cervantes doit réapprendre à vivre avec un bras en moins. Déboussolé et révolté, il décide de jouer les Don Quichotte. Une relecture contemporaine de la vie de Miguel Cervantès. Muchas Gracias señor Lax !


Un Certain Cervantes, bd chez Futuropolis de Lax
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Futuropolis édition 2015

L'histoire :

2008, Afghanistan, Province de Paktiya, à 200 km de Kaboul. Mike Cervantès patrouille avec d’autres GI’s. Suite à une embuscade, leur groupe est anéanti. Seul Cervantès réussit à échapper à l’attaque. Il est désormais aux mains des talibans et a perdu l’usage de sa main gauche. Il tente de fausser compagnie à ses geôliers mais se fait rattraper. Un jour, il est relâché, car les talibans ont obtenu ce qu’ils voulaient du gouvernement américain. Il est enfin libre de rentrer chez lui, à Jerome, dans l’Arizona. Amputé de la main gauche, il réapprend à vivre. Il a du mal à se réintégrer. Tout change, le jour où le gouvernement américain lui offre une prothèse pour sa main. Après quelques déboires, il prend sa caisse et se casse pour vivre de nouvelles aventures. 1571. Miguel de Cervantès est blessé au bras pendant la bataille navale de Lépante. Il perd l’usage de sa main gauche. 1875. Capturé par les Turcs, Cervantès est enfermé dans une forteresse à Alger. 1580. Après 5 ans de captivité et 4 tentatives d’évasion, il rentre au pays suite à une rançon payée par l’Ordre de la Trinité…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Après avoir fait le tour du monde du vélo, Christian Lax se remet en selle là où on ne l’attendait pas. « Au départ, je voulais adapter Don Quichotte dans le monde contemporain parce que je trouve qu’il y a des inquisitions dans nos sociétés, qui ressemblent aux inquisitions de l’Espagne du XVIème siècle. Nos comportements sont de plus en plus sous contrôle. La toute-puissante finance s’invite dans nos vies. La censure est omniprésente dans nos vies ». En cours de route, Lax a changé son fusil d’épaule, tout en gardant son idée originelle : la lutte contre les inquisitions. Il s’est aperçu que son auteur Cervantès avait eu une vie très romanesque, d’où l’idée de raconter la vie d’un Cervantès contemporain en suivant le parcours du vrai Cervantès. Avec une narration inspirée, en mode side by side, il fait un parallèle entre ces deux vies. Miguel devient Mike… Il prend sa vie à bras-le-corps et défie les inquisitions modernes : les livres catalogués comme impropres à la lecture (Bukowski en tête de gondole) et retirés de la bibliothèque de San Francisco, les revendeurs de maison saisies sous l’autel du capitalisme galopant. Au dessin, Lax dévoile une nouvelle fois tout son talent. Il change de graphisme. Il quitte la couleur pour un noir et blanc stylisé et nuancé. Il a utilisé uniquement des encres noires, de marques différente et diluées, qui libèrent des tonalités verdâtres ou rougeâtres (notamment pour la colorisation du personnage de Miguel Cervantès, qui échange avec son alter-égo Mike). Un certain Cervantès est un road movie, une ode à la liberté (Lax a d’ailleurs eu carte blanche dans la pagination), qui a le mérite de nous faire réfléchir sur une époque actuelle tourmentée par la radicalisation religieuse.

voir la fiche officielle ISBN 9782754809818