parution 04 octobre 2012  éditeur Gallimard  collection Hors collection
 Public ado / adulte  Thème Science - fiction, Aventure - Action

Aâma T2

La multitude invisible

En route pour retrouver Woland et le Aâma, Verloc et ses compagnons, en constatent les premiers effets : magnifiques et terriblement effrayants. Suite d’une saga SF construite en épaisseur pour une exploitation maximale de l’imaginaire.


 Aâma T2 : La multitude invisible (0), bd chez Gallimard de Peeters
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2012

L'histoire :

Lorsqu’il s’éveille, il ne sait plus rien. Seules L’odeur de la poussière chaude et quelques larmes le ramènent à la réalité. Un drôle de singe-robot est à ses cotés. Il le connait et lui offre pour uniques réponses à son amnésie son patronyme : Verloc Nim et un petit carnet. A l’aide de cette relique en papier, dans laquelle il a, une dizaine de jours auparavant, consigné son quotidien, il retrace les derniers évènements de sa vie. Il apprend qu’il est venu sur cette planête – Onaj(i) – avec son frère Conrad et cet étrange singe doué de facultés défensives hors pair. Leur mission : mettre la main, pour le consortium technologique qui emploie Conrad, sur le Aâma, une substance révolutionnaire testée par une poignée de scientifiques sur la planète où il est. Auparavant, Verloc était en voie de clochardisation : gavé de stupéfiants, ruiné, délaissé par sa femme et ayant l’interdiction d’approcher sa fille. Fervent opposant au tout-technologique et sa batterie d’implants ou modifications génétiques, Verloc se lance dans cette aventure avec son frère sans vraiment réfléchir. Le trio ne tarde pas à rejoindre la colonie scientifique. Mais plusieurs surprises les y attendent. D’abord, le groupe semble en proie à plusieurs attaques de leurs robots qu’ils ne maîtrisent plus. Ensuite, ils rencontrent une petite fille, parfait sosie de celle de Verloc. Enfin, ils font le douloureux constat de la disparition de fameuse substance avec laquelle le Professeur Woland, sa créatrice, s’est enfuie. Bientôt, Conrad monte une expédition pour tenter de récupérer le Aâma. A bord d’Ambulateurs, ils prennent la route pour les Marécages d’Enzulie. Pendant le trajet, Verloc en profite pour conter à Myo, avec laquelle il s’est lié d’amitié (et plus encore...), sa relation avec Solice et la naissance de sa petite Lilja. En chemin, ils découvrent aussi les premiers effets de la substance tant convoitée…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Mais qu’a t-il bien pu arriver à Verloc Nim ? Pourquoi s’est il réveillé amnésique sur Ona(ji) au sommet d’une montagne fumante en compagnie d’un singeoïde ? Et où cette aventure en territoire hostile va-t-elle le mener ? Voilà une poignée de questions – et quelques autres encore – qui tentent de trouver réponses depuis deux épais volumes, au regard d’une saga SF dont les palpitations excitent délicieusement. Un trou d’une dizaine de jours dans la mémoire à combler. Un petit carnet-journal pour s’y atteler. Des couches de flashbacks (savonneuses mais ultra-maîtrisées). Un panel de personnages à mystères, une substance imprévisible, des paysages grouillants et des robots inquiétants… Voilà qui continue de cimenter l’intrigue et l’univers mis en place avec appétit par Frederik Peeters, pour une série de science-fiction parfaitement calibrée. Reconnaissons qu’ici encore, l’intrigue en elle-même avance par tout petits bonds. Principalement, elle nous conduit à découvrir les effets du procédé Aâma au travers d’une excursion en direction des Marécages d’Enzulie. Lieu vers lequel le Professeur Woland a pris la tangente avec sa fameuse découverte capable de coloniser n’importe quel organisme pour en manipuler matières et codes génétiques. Au programme, la rencontre d’un biotope tout neuf d’une force exponentielle peu commune et grouillant de danger. En bref, un beau joujou qui semble prêt à exploser à la tête de son créateur (si ce n’est pas déjà fait…). Au second plan, ce 2éme épisode nous éclaire également sur le passé de Verloc (option relation de couple et mystère du mutisme de sa fille). Mais sans réel révélation. Simplement en plus détaillé. Bref, Peeters choisit d’épaissir copieusement la sauce plutôt que de livrer tête baissée les pourquoi. Il prend surement un indéniable plaisir à faire concorder son imaginaire, l’univers SF et tout un tas de valeurs qu’il distille à longueur d’aventure, habilement. Poésie, onirisme et création d’univers guident aussi la main pour un dessin au parfait tempo. Moins « naïf » et plus onirique qu’une saga de type Aldébaran, l’ensemble est un mélange tout aussi prenant. Et où la corde sensible est joliment titillée. Vivement la suite en tous cas !

voir la fiche officielle ISBN 9782070649211