parution 24 mars 2011  éditeur Gallimard  collection Bayou
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Heroic-fantasy

Mémoires d'un guerrier T1

Un vieillard conte à son petit fils les péripéties de sa tumultueuse jeunesse, où géants, gobelins et magie alimentaient son quotidien. De l’heroïc-fantasy ciselée par une narration particulièrement moderne et un dessin acéré.


 Mémoires d'un guerrier T1, bd chez Gallimard de Marco
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Gallimard édition 2011

L'histoire :

Rarement, ou plutôt pour ainsi dire jamais, ce vieux ronchon de Miguel s’est essayé à raconter les exploits de sa prime jeunesse. Surtout pas à sa famille. Encore moins à son petit fils, Gaëtan (quel prénom stupide !). Pourtant, allez savoir pourquoi, ce matin là, le nez au vent, planté sur la falaise face à l’horizon, le voilà qui enjoint le gamin à l’écouter. Ainsi, il lui raconte cette fois où il a vu un géant. C’était, il y a bien longtemps (bien avant qu’une femme ne lui mette le grappin dessus…) à une époque où la vie était difficile et la survie réservée aux plus costauds ou aux plus teigneux. Avec son ami Tarik, Miguel pataugeait depuis 3 semaines dans une rivière où, soi-disant (au dire d’un tuyau fumeux), ils devaient trouver des pépites à foison... Las et aigris par cette promiscuité forcée, les 2 hommes décident bientôt de lever le camp pour, privés d’or, se contenter de collecter quelques peaux. Au bout de quelques jours, à chevaucher au cœur de la forêt, leur regard est attiré par une nuée de corbeaux qui s’échappe d’une vallée. S’approchant, les deux hommes s’aperçoivent avec surprise que les volatiles escortent un colossal géant verdâtre, qui semble plutôt mal en point. D’ailleurs, peu après, l’immense créature s’effondre. Après avoir vérifié qu’il est bien mort, les deux amis ne tardent pas à imaginer l’énorme profit qu’ils vont pouvoir tirer de cette salvatrice capture. A moins que…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Soutenu par un personnage central au relief psychologique particulièrement accrocheur, ces Mémoires d’un guerrier offrent 3 petites (més)aventures à potentiel jubilatoire, dans un décorum empreint d’héroic-fantasy. Vieux, courbaturé, taiseux et aigri, Miguel offre ainsi, pour la première fois à l’un de ses petits fils (qui s’en fout comme de ses premières braies), le récit de ses exploits passés. Un temps, comme il le souligne, où « seuls les plus acharnés, les plus féroces, pouvaient prétendre survivre… ». Une époque, surtout, où ce puissant mercenaire combinard, mais aussi particulièrement guigneux, taquinait du géant (hé ! c’est qu’un foie ou une rate de géant, ça se négocie, facile, 10 écus d’or le kilo, au moindre faiseur de potion…), troussait de la châtelaine, courait l’or des gobelins ou gratouillait la prairie à la recherche d’un trèfle exauçant les vœux… Bref, du lourd et du costaud, conté en 3 actes, à une descendance peu attentive, et dressant les contours d’un personnage rapidement attachant. Sur le fond, chacun des récits (intelligemment enchainés) ne fait pas preuve d’une dépense d’originalité pour un genre hyper-décliné. Pour ce qui est de la forme, par contre, on se laisse vite happer par une narration redoutable d’efficacité : fluidité, modernité, humour alimentent voix-off et dialogues en permanence, pour nous lier sans douleur au récit. Bref, une belle manière (surtout très moderne et pêchue) de revisiter le genre, sans pour autant en modifier le moindre des éléments. Seule la frustration de, peut-être, devoir se contenter d’un unique album (on ne sait pas trop s'il y aura suite ou pas…) pourrait faire naitre quelques regrets : esseulées, ses bribes de mémoires (c’est rapido quand même !) perdraient de leur intérêt. Le trait de Jean-Louis Marco, aussi nerveux et acéré que la lame de la gigantesque épée de son héros, insuffle énormément d’énergie à l’ensemble et se love parfaitement dans le schéma narratif proposé. A découvrir…

voir la fiche officielle ISBN 9782070631698