parution 13 février 2014  éditeur Gallimard  collection Bayou
 Public ado / adulte  Thème Fantastique - Etrange, Chronique sociale

Tabula rasa

Alors que la majorité de la population a subi d’irréversibles mutations physiques, deux adolescents sains tentent de rejoindre une mystérieuse communauté. Un récit d’anticipation au service d’un message militant. Pour pré-ado ?


Tabula rasa, bd chez Gallimard de Maurel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

L'histoire :

Juchés sur le toit d’un immeuble, Mishka et Hazel observent la scène qui se déroule à leurs pieds, juste là, à quelques dizaines de mètres de leur abri. Depuis le scandale du Nutriflex, ce n’est malheureusement pas la première fois qu’ils sont aux premières loges pour un tel spectacle : un pauvre bougre est roué de coups par deux drôles de personnages. L’un est en effet muni d’une immense paire de tentacules à la place des bras. L’autre à la moitié du visage totalement déformée. Tous les deux, comme la majorité de la population, du pays, ont ingéré le fameux composant alimentaire Nutriflex qui a engendré de terribles et irréversibles malformations. Depuis, les mutants ont décidé d’éliminer tous ceux qui n’avaient pas été contaminés, entraînant de fait la société dans un véritable chaos. Saisis par la violence de l’agression, Mishka et Hazel n’ont pas remarqué qu’un troisième mutant s’approchait d’eux dangereusement. Sautant de toit en toit, les deux garçons parviennent tout de même à échapper à leurs assaillants, s’offrant ainsi encore un peu de répit dans une ville où il est de plus en plus difficile de manger à sa faim et d’être en sécurité. Une solution s’offre à eux, peut-être : rejoindre « La Lyre », une mystérieuse communauté d’individus épargnés par le fléau et parfaitement réorganisée pour survivre. Mais ils ont beau avoir balayé la majorité du territoire, ils n’ont toujours pas réussi à obtenir le moindre indice sur l’endroit de ce nouvel El Dorado. Au point, d’ailleurs, de douter de la réalité de cette organisation. Une rencontre avec un autre individu sain ne va pas les rassurer sur ce point-là...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Pour ce nouvel album en 90 pages, Pierre Maurel gravite autour des mêmes envies et des mêmes ressorts que ceux utilisés pour Post Mortem, son précédent forfait au sein de la collection Bayou : la critique sociétale sous l’angle du récit d’anticipation (très légèrement horrifico-fantastique). Cette fois, ce n’est pas l’arrivée de morts-vivants dans notre société qui sème le chaos, mais un composant alimentaire qui a eu pour effet de transformer la majorité de la population en mutants (avec malformations irréversibles multiformes, allant du plutôt marrant au peu ragoutant). Une fois encore, dans un climat aux allures post-cataclysmiques (ou de lendemain de manif) deux camps s’opposent : ceux – minoritaires – que la pandémie n’a pas touchée et ceux qui, grognons de leur peu sympathique transformation, ont décidé de les exterminer. Avec évidemment un super gros avantage pour ceux qui se baladent avec des pinces de crabes au bout des bras ou qui portent la pustule sur le minois avec appétit. Dans cette sympathique anarchie, nous suivrons deux ados épargnés qui cherchent à rejoindre une communauté (réelle ou mythique ?) mystérieusement cachée et capable d’assurer leur protection. Finalement assez linéaire, le scénario offre tout de même quelques surprises pour une conclusion une nouvelle fois un peu rapide mais chargée d’espérance (écolo-utopique ?). Pierre Maurel livre donc encore un message militant on ne peut plus louable et balaye avec limpidité un tristement trop large ensemble de problématiques économiques, sanitaires, écologiques ou environnementales, particulièrement préoccupantes (et directement illustrées par de récents scandales sanitaires et autres limites du « toujours gagner plus »). Gageons cependant qu’il s’adresse plutôt à un public pré-ado / ado, au regard d’une intrigue équilibrée mais peut-être encore un brin « gentillette », pour agripper totalement un lectorat plus rôdé. S’il réussissait en tout cas à faire mouche sur quelques-unes de nos petites têtes blondes (bientôt boutonneuses)…

voir la fiche officielle ISBN 9782070651856