parution 11 octobre 2017  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Historique

1642

Osheaga

Les guerres iroquoises et la fondation de Montréal : une fresque historique et romantique appréciée côté indiens.


1642 : Osheaga (0), bd chez Glénat de Tzara, Lapierre
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

Vers 1630, des colons français se sont établis sur les terres du Nouveau Monde qui deviendront la province de Québec. L’entente y est plutôt cordiale avec certains indiens, mais pas avec tous. Le jeune Gauthier joue notamment souvent à se faire des guet-apens avec le jeune algonquin Askou, de son âge, et l’adulte huron Tekola. Tous trois posent les bases d’une amitié qui sera durable. Bien des années plus tard, durant l’été 1642, les guerres iroquoises sont à leur apogée. Les algonquins menés par le chef borgne Tessouat font alliance avec les français. Tessouat s’engage d’ailleurs à se baptiser selon la religion catholique, une concession finalement facile, étant donné leur faible effectif et la fourniture d’arquebuses contre leur ennemi iroquois héréditaire. Après des années de séparation, Askou et Gauthier se retrouvent derrière les hautes palissades de la forteresse de Ville-Marie (future Montreal). Ils ignorent encore qu’à une vingtaine de kilomètres de là, le cruel chef iroquois Ossemeh fait un carnage sur des wendats. Ils l’apprendront quelques jours plus tard, alertés par des fuyards wendats. Askou reprendra avec les siens le chemin de la guerre. Durant son périple, il croisera la route de Tekola, dont la tribu a aussi été décimée… avant d’être capturé en compagnie d’une sympathique jeune femme, Meha.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Le canadien François Lapierre propose un diptyque s’intéressant aux guerres iroquoises de l’année 1642 et à la fondation de la ville de Montreal, alias Ville-Marie (le nom de la forteresse française) ou Osheaga (le nom de l’ancien village iroquois). L’originalité vient du traitement parallèle selon les deux points de vue : celui des indiens algonquins et celui des français. Ainsi les deux ouvrages n’ont pas d’ordre chronologique et peuvent donc être lus dans l’ordre qui vous sierra le mieux. Ce volume consacré au point de vue indien met plutôt en scène le jeune guerrier algonquin Askou. Nous suivrons son engagement belliqueux, son amour pour la belle Meha et sa rivalité sanguinaire avec le chef iroquois Ossemeh. Le récit met un peu de temps à démarrer, la faute à de nombreux prérequis historiques et particuliers à définir et aux nombreuses forces en présences (les peuples indiens, dont certains sont assimilés, et d’autres noms ; les sonorités inhabituelles de leurs noms). Mais une fois la problématique centrale en place, l’album se suit à la manière d’une grande fresque historique et romantique, donc dramatique. Lapierre, aidé par Tzara Maud au scénario, n’insiste pas trop sur le visuel barbare des mœurs, ce qui fait que l’album peut être apprécié sous sa vocation didactique dès l’adolescence. Lapierre met lui-même en dessin cet album, selon un style semi-réaliste maîtrisé et agréable, tandis que son pendant français est assuré par Jean-Paul Eid.

voir la fiche officielle ISBN 9782923621784