parution 07 juin 2017  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Historique

999, A l'aube de rien du tout T1

A la veille de l'an 1000, des gamins sont traqués par le pouvoir religieux pour avoir découvert la relique d'une main coupée. Une curieuse aventure médiévale légèrement teintée d'ésotérisme...


 999, A l'aube de rien du tout T1, bd chez Glénat de Filippi, Bianchini, Häflinger
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

En l'an 999, le chat noir Turolde vient d'être attaqué par un lynx. Il tente de se remettre de sa blessure en se reposant sous un arbre, lorsqu'un gamin lui pisse dessus. Titène, c'est son nom, s'aperçoit alors de sa bêtise lorsqu'il constate que l'animal est sérieusement blessé. Il le ramène pour le soigner dans la cahute qu'il habite en compagnie de deux autres adolescents, Sylvain et la belle Séréta. Ces derniers accueillent justement Yaïk, un colporteur un peu soigneur. Yaïk soigne Turolde et lui mets un bandage. Le lendemain, Turolde va mieux et il peut se livrer à un exercice ésotérique qu'il apprécie : entrer dans l'esprit de Séréta pour lui parler ! La jeune fille est interloqué, Turolde se prend quant à lui durablement d'affection pour ces quatre enfants. Les jours suivants, les enfants vont se baigner dans un étang. Ce faisant, Titène découvre une grotte et interpelle ses amis pour en faire l'exploration. Ils y pénètrent finalement très profondément à la lueur d'une bougie et découvrent une véritable crypte taillée dans la roche et la terre. Au nombre de squelettes qui s'y trouvent, il s'agit sûrement d'un mausolée. Mais le plus stupéfiant, c'est une main coupée, précieusement enfermée dans un cube de verre. Ils remontent cette relique à la surface et requièrent l'analyse d'un prêtre pour comprendre ce que ça peut être. Première mauvaise idée. Seconde mauvaise idée : les jours suivants, les enfants s'emploient à vendre sur le marché quelques objets trouvés dans la crypte, dont des croix chrétiennes. Ils sont arrêtés par les soldats du seigneur local, qui prononce rapidement une sentence mortelle à leur encontre : le bûcher !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A l'origine, 999 à l'aube de rien du tout est un roman de Claude Daubercies, paru en l'an 2000 aux éditions du Bon Albert, et réédité en 2003 au Seuil. L'écrivain y compose une originale aventure médiévale initiatique, très légèrement saupoudrée d'ésotérisme, par le truchement du chat narrateur Turolde, qui peut entrer dans la tête des gens pour leur parler. L'affaire est aujourd'hui adaptée en BD par Denis-Pierre Filippi, scénariste chevronné en matière d'art séquentiel. A la suite d'une bande de gamins et de ce curieux chat, on découvre un moyen-âge sans repère, quoique sévèrement englué dans un christianisme aussi crasse que féroce. L'un des protagonistes en subira d'ailleurs les funestes conséquence avant la moitié de l'album. Au cœur de l'intrigue, nos jeunes héros découvrent une mystérieuse relique et pour cela, ils se retrouvent traqués jusqu'au terme de ce premier opus – sur deux prévus. Pour le moment, ceux qui n'ont pas lu le roman originel – c'est le cas de votre serviteur – peinent à deviner où veut nous emmener exactement cette histoire. On s'immerge néanmoins volontiers dans ce moyen-âge obscurantiste et plutôt agréablement enluminé par le dessin de Marco Bianchini. L'artiste italien n'a certes pas une bibliographie foisonnante dans la francophonie (hormis François sans nom), il est néanmoins un vétéran des fumetti transalpins. Maître d'un encrage réaliste très abouti, quoiqu'un brin académique, Bianchini nous trimballe essentiellement à travers la campagne européenne sauvage, de forêts en marécages. À suivre dans un second et dernier volume qui, vraisemblablement, ne devrait pas trop tarder...

voir la fiche officielle ISBN 9782344011294