parution 02 février 2002  éditeur Glénat  collection Bulle noire
 Public ado / adulte  Thème Policier

Commissaire Soubeyran T2

Le pendu de Saint-Siffrein

Un commissaire pépère de province, plus captivé par les bonnes tables que par les résultats de ses enquêtes, doit résoudre une sanglante énigme policière. Peu convainquant.


 Commissaire Soubeyran T2 : Le pendu de Saint-Siffrein (0), bd chez Glénat de Corteggiani, Nawa
  • Notre note Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Grey Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2002

L'histoire :

Carpentras est une petite ville provençale bien paisible. Enfin, il y a bien quelques bricoles… Un mystérieux pendu accroché aux échafaudages de la cathédrale Saint-Siffrein. Une femme agressée au chloroforme. Des membres humains amputés, repêchés dans le canal. Et une petite vieille percutée par un fou du volant. Le commissaire Soubeyran finit son assiette en apprenant les nouvelles. Puis, avec la précieuse aide de son jeune adjoint, il va (forcément) essayer de les résoudre. Mais doucement, hein ! Après le café !

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La collection Bulle Noire se développe décidément en dents de scie. Entre un Gil Saint-André magnifique et ce Commissaire Soubeyran en demie teinte qui laisse (paradoxalement) le lecteur sur sa faim. Qui s’attaque à ce commissaire Soubeyran se retrouve face à une sorte de commissaire Maigret encore plus apathique que l'original. Grincheux, renfrogné, placide, on le retrouve attablé dans un restaurant environ une fois toutes les 2 planches. Pourtant, au vue des enquêtes qui lui tombent sur la bedaine, il y aurait de quoi s'alarmer. Autant dire que l'assimilation du lecteur avec ce nouveau genre de héros n'est pas évidente. D'autant plus que François Corteggiani (De silence et de sang, Tatiana K, Smith et Wesson, Marine, La jeunesse de Blueberry...) embrouille durablement son intrigue dans des digressions post-Audiard à connotations culinaires ou socio-politiques. L'action se passe à Carpentras. Il faut dire qu'il y a de quoi disserter en la matière (et l'auteur ne s'en prive pas). Au final, on a du mal à suivre. D'autant plus que le dessin de Nawa est plutôt... chargé. A réserver aux amateurs des polars du dimanche soir sur France 3.

voir la fiche officielle ISBN 9782723432634