parution 29 novembre 2017  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Science - fiction

Dans l'ombre du soleil

Dans un futur peu enviable, des humains tentent de survivre à bord d’une station orbitale en ruine autour de la Terre. Réédition en intégrale d’une trilogie de SF visuellement sexy mais narrativement hermétique…


Dans l'ombre du soleil, bd chez Glénat de Wilson, Smolderen, Gale
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2017

L'histoire :

Rael : Rael, Alia et Mantell tentent une expédition au dehors de leur base pour trouver des provisions. Mais ils tombent hélas sur un secteur industriel, sans intérêt. Pire : ils sont neutralisés par les hommes de Ripley, lui-même lieutenant de madame Steiner, la despote qui dirige le Genesis Project. Dans cette gigantesque station spatiale, vit reclus ce qui reste de l’humanité, après qu’elle ait dévasté la Terre…
Mantell : Les rebelles dirigés par Rael tentent de trouver une solution à leur triste condition de prisonniers de la station Genesis Project. Ils espèrent notamment mettre la main sur un dénommé Capella, spécialiste des écosystèmes autonomes, mais il semble que ce dernier soit resté sur Terre. Soudain, une gigantesque explosion les secoue : le Genesis Project a été gravement endommagé, percuté par un objet stellaire colossal…
Alia : Le GP3 est toujours en orbite à la dérive, éventré autour de la Terre. Rael et Alia savent que deux autres stations GP2 et GP1 tournent à l’identique de la planète, et ils cherchent à entrer en contact avec eux. Bien qu’aveugle, Alia entre de mieux en mieux en empathie avec les ordinateurs et les intelligences artificielles, dont celles qui régit les constructs, des robots humanoïdes qui travaillent d’arrache-pied à la reconstruction du GP3. Mais le Dr Capella reste muet sur les secrets de sa station, elle-même rongée par un éco-cancer qui progresse…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quand, à l’approche des fêtes de Noël 2017, on voit débouler l’intégrale d’une série de SF toute droit venue des limbes oubliés des années 80, dessinée de surcroît par l’excellent Colin Wilson, et partiellement scénarisée par le non moins talentueux Thierry Smolderen, on se frotte vigoureusement les mains ! (ou les antennes si on est un androïde). Hélas, si cette série avait rejoint les limbes oubliés, c’est peut-être qu’il y avait une raison. En effet, Colin Wilson montre effectivement l’étendue de son talent réaliste, mais son scenar est hermétique au possible (dans les années 80, on ne disait pas encore imbitable), du moins sur les deux premiers tomes. Pour les points positifs, son futur spatial délité et peu enviable est tout à fait convaincant et fraye souvent avec les meilleurs panoramas des Moebius et consort. Les décors technoïdes, la société aliénée et oppressée, les robots et les machines, tout cela colle à merveilles aux classiques de la SF… Mais sa mise en scène manque gravement, voire très gravement de fluidité. Où sommes-nous, que se passe-t-il, quels sont les enjeux, quel est le contexte, dans quel état j’ère ? Et l’immersion est à peine rattrapée dans le tome 3, que tente de mettre en cohésion Smolderen… sans y parvenir complètement. C’est super dommage : les thématiques de l'écologie et des mondes virtuels étaient avant-gardistes, le décorum joli et engageant... mais le propos est très surfait.

voir la fiche officielle ISBN 9782344022702