parution 05 novembre 2014  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Western

Down Under T3

Terra Nullius

Suite et fin d’un western australien focalisant plus sur la culture aborigène que sur la fluidité de l’intrigue. Dépaysement garanti…


 Down Under T3 : Terra Nullius (0), bd chez Glénat de Sergeef, Pezzi, Chagnaud
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2014

L'histoire :

Sur la piste du prospecteur Louis-François de Bellevue, les frères MacFarlane ont traversé un morceau du désert australien à dos de chameaux. Eux et leurs guides arabes ont finalement retrouvé la dépouille de Bellevue… à l’entrée d’une mine de diamants. Or ce faisant, ils ont profané la terre sacrée des aborigènes. Ils sont désormais leur cible, coincés à l’ombre d’un canyon, au pied d’une oasis. En compagnie, le guide Moosha est en deuil de son frère et d’Allambee, aborigène intégré de force à la culture blanche, observe la nature et se souvient de son enfance. La belle Neelab et Joe sont quant à eux prisonniers des aborigènes, au fond d’une profonde cavité. Selon toute vraisemblance, ils vont servir de monnaie d’échange. L’aborigène Bilyan et le jeune Lonan continuent quant à eux leur périple à travers le cagnard du bush. Pendant ce temps, Elizabeth Barnes apprend le retour soudain de son mari Jack, jadis reparti en Europe pour affaires, sur le domaine qu’elle a longtemps géré seule. L’heure des explications est aussi venue de ce côté…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Comme pour le précédent volet, le scénario de Nathalie Sergeef manque de clarté dans ce tome de conclusion, malgré une excellente idée de départ – faire un western en Australie, donc un « Eastern » – malgré également une grande rigueur dans la peinture de la civilisation et donc un dépaysement garanti. Débuté avec le suspens inhérent aux thrillers – vengeance, spoliation, chasse à l’homme – le propos s’était mêlé à la mystique aborigène dès le tome 2 et il ne parvient jamais à rendre cette conclusion palpitante. Sans doute la scénariste a-t-elle voulu faire honneur à cette culture complexe, mais elle perd au passage la limpidité narrative. Sans doute aussi, quelques mécaniques propres à l’art séquentiel et nécessaires à la transmission immersive ne sont-ils pas respectés… C’est vraiment dommage car l’intention était là et le souffle épique transcende l’œuvre malgré tout, notamment grâce au dessinateur italien Fabio Pezzi, qui livre une prestation de haut vol. Sa griffe réaliste encrée est irréprochable, tant pour dépeindre les vastes paysages sauvages, que pour les tronches burinées des protagonistes. Jusque dans les chorégraphies des aborigènes, qui prennent étonnamment vie. Soulignons aussi la prestation de l’un des tous meilleurs coloristes – profession souvent oubliée du 9ème art – Jean-Jacques Chagnaud, qui ajoute idéalement lumière et contrastes à cette saga.

voir la fiche officielle ISBN 9782723499194