parution 31 octobre 2018  éditeur Glénat  collection Mad Fabrik
 Public ado / adulte  Thème Humour, Heroic-fantasy, Horreur

Game Over T17

Dark Web

Sortir des niveaux complexes des jeux vidéos dans lesquels ils sont enfermés : tel est le destin sans cesse contrarié du petit barbare et de sa cruche de princesse. Un classique d’humour gore et sadique.


 Game Over T17 : Dark Web (0), bd chez Glénat de Valérian, Midam, Adam, Angèle
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2018

L'histoire :

Progressant au sein de son niveau de jeu vidéo, le petit barbare suit la flèche « Exit » (sortie) et se retrouve à devoir monter sur un kayak jaune. Il survit ainsi au fil tourmenté d’une rivière, tantôt sous la mangrove, tantôt dans des rapides… Puis quand arrive une zone calme un peu trop suspecte, il reste en alerte. Il repère alors le son distinct d’un « Blork ! », annonciateur d’un ennemi sur berge. Il se planque aussitôt en rentrant tout entier à l’intérieur du kayak. Sur la rive, se situe en effet un gorille géant, qui voit passer le kayak. Et le confond avec une banane. Et croque…
Le barbare et sa princesse participent à un niveau de leur jeu vidéo de plateforme où, à bord d’une sorte de télésiège qui file à 100 à l’heure, ils doivent passer sans dommage à travers des formes prédécoupées en métal tranchant. Ainsi, ils tendent tantôt les bras, et tantôt se recroquevillent, jusqu’à se retrouver pile en face de formes prédécoupées de leurs propres corps. Hélas, ils ont inversé leurs positions sur les sièges… et la princesse, plus grande que le barbare, ne peut passer indemne sa forme…
Le petit barbare doit ouvrir une porte. De l’autre côté, il entend le son d’un sifflement, annonciateur de serpents. Alors il pénètre glaive au poing. Mais la pièce est plongée dans l’obscurité. Alors il allume son zippo. Hélas, le sifflement provient d’une bouteille de gaz ouverte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La partie de jeu vidéo est terminée (Game over) 39 fois au cours de ce 17ème recueil de gags originaux et sadiques. Et 39 fois, parce que le petit barbare ou sa princesse se retrouvent trucidés, carbonisés, décapités, éparpillés façon puzzle ou gentiment réduis à l’état de viscères sanguinolentes sur un centimètre d’épaisseur. Ils ratent lamentablement et systématiquement leur évasion d’un univers vidéo-ludique monstrueux peuplé de méchants blorks, en raison d’une erreur tragique et fatale, souvent génialement couillonne. Tel est le principe désormais bien connu de cette série muette d’humour vache. Les jeunes (et moins jeunes) lecteurs adorent et en redemandent… à tel point que la bande à Midam ne se consacre plus qu’à ces gags, délaissant au passage la série mère Kid Paddle. Et tant mieux, car les auteurs trouvent à chaque fois à réinventer leur sadisme à travers des décors variés de la science-fiction et de l’heroïc-fantasy, au sein d’ambiances très colorées (des dégradés d’une teinte donnée). Cette fois, on note une légère inflexion pour taper dans le scato ou sous la ceinture (les échasses, les bulles à prout, l’armoire médiévale… ou le coup du popot derrière l’arbre), mais toujours sans vulgarité. Bref, un must de l’humour gaguesque, dérivé des ressorts comiques de Tex Avery, toujours attendu et toujours apprécié.

voir la fiche officielle ISBN 9782723499811