parution 02 octobre 2013  éditeur Glénat  Public enfant / ado  Thème Humour, Policier

Géronimo Stilton T11

Le mystère de la Tour Eiffel

En 1889, Géronimo et ses amis empêchent Gustave Eifel de construire, sous l’impulsion des chats pirates, une tour qui ressemble à la Swiss Re de Londres. Quelques curieuses variations dans une série jeunesse jusqu’alors (trop ?) bien rodée…


 Géronimo Stilton T11 : Le mystère de la Tour Eiffel (0), bd chez Glénat de Stilton
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

Géronimo fait du shopping avec son amie Patty Spring, lorsqu’il croise son cousin Traquenard entouré de photographes. Il n’a pas le temps de s’étonner que celui-ci soit le nouveau mannequin vedette du créateur de mode Jean Taupin, qu’il entend un appel provenant d’un feu piétonnier. C’est le professeur Volt qui réclame d’urgence ses services ! Aussitôt, Géronimo, ses neveux, Patty et Traquenard gagnent une station de métro spéciale, qui les amène jusqu’au labo souterrain de Volt. Ce dernier leur explique qu’il les envoie à bord du Ratonautilus jusqu’en 1889, année de construction de la Tour Eifel. Car à cette époque, les chats pirates sont entrés en action avec des motifs encore obscurs, mais certainement néfastes. Les héros débarquent donc à Paris à la fin du XIXème siècle et se font embaucher en tant qu’ouvriers pour la construction de la célèbre Tour. Au même moment, le trio de chats, déguisés en souris, ont déjà contacté Gustave Eifel pour lui proposer les plans d’un projet tout autre que sa tour contestée dans le tout Paris, et néanmoins révolutionnaire. Cela ressemble curieusement au « concombre » londonien de la Tour Swiss Re…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Sur les premières planches de ce onzième épisode, le schéma narratif récurrent des aventures BD de Géronimo Stilton reprend sa ritournelle. En effet, le trio de chats pirates tente de détourner un évènement clé du passé à son profit, donc le professeur Volt envoie ses héroïques amis souris à la rescousse, à bord de sa machine à voyager dans le temps. La date charnière est ici la construction de la Tour Eiffel en 1889, un monument à l’époque décrié par les parisiens (qualifié d’ « asperge »), doté d’une obsolescence programmée de 20 années. Mais c’est alors que l’épisode bifurque avec au moins trois de ses fondamentaux. Primo, les héros font un aller-retour intermédiaire dans le présent, afin d’en ramener le professeur Volt, qui les aidera in situ à résoudre leur problème. Deuxio, les chats touchent quasiment à leur triomphe… (argh !), avant qu’un retournement de situation ahurissant, limite grotesque, ne fasse (évidemment) gagner « les gentils » (ouf !). Tertio, les encadrés didactiques sont réduits à une bien maigre portion : seulement 6 jusqu’à la page 20… puis plus du tout lorsque le scénario suit ses étranges sentiers de perdition. Faut-il voir dans ces variations – moyennement probantes – un désir de renouveler la série ? Les jeunes lecteurs auxquels elle s’adresse n’en tiendront certes pas rigueur…

voir la fiche officielle ISBN 9782723496230