parution 26 janvier 2011  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Anticipation, Esotérique, Science - fiction

L' ultime chimère T7

Les nuits

Mourant au dernier étage de sa station spatiale, le milliardaire Witzler demande à rencontrer l’immortel Shepherd. Pourquoi ? Que va t-il résulter de cette entrevue ? Conclusion habile d’une intrigante saga d’anticipation…


L'ultime chimère T7 : Les nuits (0), bd chez Glénat de Bollée, Griffo, Burgazzoli, Bautista
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2011

L'histoire :

Année 2129. Dans ses appartements situés au sommet de la station spatiale pyramidale Hadden, en orbite autour de la Terre, le multimilliardaire Arthur Witzler se meurt. Son secrétaire personnel Browne ne lui cache pas la vérité : il lui reste 3 jours, tout au plus, pour régler ses dernières affaires. Après quoi, au moment précis de sa mort, le dernier étage de la station est programmé pour se détacher et errer à tout jamais dans le cosmos. Browne suggère également à son patron mourant une drôle d’idée, car il craint que l’annonce planétaire de sa mort ne provoque une secousse financière, forcément préjudiciable à la tenue de l’empire Witzler. Il propose en effet que Morgan Shepherd prenne sa place après sa mort, avec un petit grimage, pour laisser croire qu’il est encore vivant ! Etant donné que Shepherd se prétend immortel (il aurait 5000 ans), il ne risque pas de faillir sur cette tâche… et il ne s’agirait de jouer ce rôle que quelques années, le temps de consolider la santé de Witzler Inc. Le mourant ne rejette pas la proposition et il réclame, en guise de dernière volonté, un tête à tête avec Shepherd. Dont acte. Pendant ce temps, les psychiatres Tom Eriksen et Léna Ekström sont discrètement arrêtés sur Hadden, pour subir contre leur volonté une opération chirurgicale neurologique… Enfin, sur Terre, des équipes de Witzler Inc fouillent les fonds sous-marins de l’île d’Harbor, engloutie en 2068 par un raz-de-marée. Il s’agit de retrouver un ultime artefact, la lance de Nemrod, que Shepherd a jadis caché en ces lieux…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Quand il s’attaque à l’anticipation, l’un de ses registres de prédilection, Laurent-Frédéric Bollée est un scénariste habile et hétérodoxe. En effet, la plupart du temps, il propose d’emblée des problématiques d’envergure, ambitieuses, n’hésitant pas à remettre en cause nos fondements scientifiques et religieux, à la limite du grandiloquent. Pour L’ultime chimère, comme il l’avait fait dans Apocalypsemania (hélas raccourci dans sa conclusion), il empoigne sans scrupule les ressorts de l’Histoire (le passé), de l’anticipation (le futur), des mythes ésotériques ou plutôt de la métaphysique… Bref, il chahute la place de l’homme dans la civilisation et sa logique cartésienne. Depuis 6 tomes, L’ultime chimère brasse donc tout cela, à travers des intrigues quasi-indépendantes d’épisodes fantastiques, reliés par la quête d’un artefact commun et mystérieux (la lance de Nemrod)… sans qu’on sache vraiment où l’auteur souhaite nous emmener, ni comment il va réussir à tout rassembler en une fin rationnelle. C’est pourtant ce qu’il parvient à faire dans cet ultime épisode, bottant en touche de nombreux points (secondaires ?) pour mieux surprendre son lecteur sur le déroulement de l’intrigue. A défaut d’être tout à fait satisfaisant, en raison des zones d’ombres persistantes, la pirouette finale a l’immense mérite d’être cohérente, palpitante, délivrée avec rythme et impeccablement dessinée. Car comme promis, le dessinateur Griffo est seul aux manettes de cet ultime volet, et cela aussi est logique, car il assumait l’intégralité des séquences futuristes depuis le premier tome de la série (ainsi que les couvertures). Série d’anticipation en 7 tomes, L’ultime chimère nous aura tenu en haleine avec un mystère captivant, déroutant et finalement logique dans sa dernière ligne droite, quoique frustrant…

voir la fiche officielle ISBN 9782723467544