parution 18 novembre 2015  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Humour, Politique

La Droite complexée

En France, la gauche au pouvoir pratique une politique de droite. Le caricaturiste Aurel le dénonce à l’aide de ses dessins de presse. Un florilège d’humour cynique, percutant et déprimant…


La Droite complexée, bd chez Glénat de Aurel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2015

L'histoire :

Le premier ministre français, issu d’une famille socialiste, a prononcé en août 2014 une courte phrase qui résonne comme la trahison ultime pour les gens de gauche : « J’aime l’entreprise ». Dès lors, la gauche au pouvoir s’est durablement inscrite dans une politique de social-libéralisme qui fait se hérisser les cheveux des syndicalistes de tous poils. La vie politique, les décisions, les petites phrases, les remaniements semblent tous avoir été asservis par le Medef. La gauche serait-elle en réalité la droite complexée ? Existe-t-il seulement toujours une politique de gauche et si oui, quelle est sa marge de manœuvre ? A-t-elle été sacrifiée sur l’autel de la realpolitik ? Cependant, s'ils sont mauvais à gauche, pendant ce temps l’opposition de droite n’est pas meilleure. Ils comptent quand même parmi leurs rangs Copé et Buisson… Une obsession tourne à la solution : le retour de Sarkozy, impératif, envers et à contre-courant des « affaires ». Résultat : la nullité des uns et des autres fait les affaires d’une tierce force propulsée par Marine le Pen. Du côté de l’Europe, c’est le statu quo. Du moins, tant qu’on n’est pas occupé à sauver la Grèce. Pourtant, la France et la grosse majorité des pays développés sont arrivées à saturation du modèle de la croissance et de l’équilibre écologique…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

L’heure du bilan politique français de fin d’année est venue. Selon le titre choisi par le caricaturiste Aurel, le fait majeur – ou plutôt la tonalité générale – est l’ambivalence de la gauche au pouvoir, qui pratique des mesures de droite. Un terme pratique résume ce paradoxe : « social-libéral ». Quelques 160 pages condensent dans ce recueil presque 200 dessins de presse 100% réalisés par Aurel, l’un des caricaturistes politiques les plus percutants que compte notre (beau ?) pays. Notons que ces derniers ont déjà été publiés dans divers supports web ou papier, parmi lesquels : le Monde, Politis, Le Canard Enchainé, Que choisir…. En couleur ou en noir et blanc, les dessins se répartissent en 5 grands chapitres thématiques, amorcés à chaque fois par un article introductif de Renaud Dely (actuel Rédac’ chef de l’Obs). Mais pas que : 9 guest-stars mettent aussi de leur prose en exergue la puissance comique ou évocatrice d’un dessin de presse choisi (Cécile Duflot, le directeur de Politis Denis Sieffert, le prof à Science Po Mehdi Ouraoui, l’éditorialiste Thomas Legrand, Clémentine Autain du Front de gauche, le co-président de Nouvelle Donne Pierre Larrouturou, ainsi que Valérie Pécresse, NKM et Brice Hortefeux, tous trois issus du parti Les Républicains). A lire avec parcimonie, pour profiter de la finesse d’analyse d’Aurel… sans pâtir du sentiment d’impuissance et d’angoissant fatalisme qui plombent la destinée sociale et économique française.

voir la fiche officielle ISBN 9782344011485