parution 15 janvier 2014  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Historique, Politique

Les Mystères de la Quatrième République T2

Marseille la rouge

Le commissaire Coste suspecte que le suicide d’un agent de la DST est criminel. Il découvre en sous-main de bien viles manigances de pouvoir… Encore une enquête (conclue) savamment cuisiné par Richelle.


Les Mystères de la Quatrième République T2 : Marseille la rouge (0), bd chez Glénat de Richelle, Buscaglia, Boccato
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2014

L'histoire :

Quatre années ont passé depuis l’enquête sur les règlements de comptes meurtriers entre miliciens et résistants dans le Lubéron. Toujours en poste à l’Evêché (hôtel de police de Marseille), le commissaire Serge Coste est désormais papa d’un petit Louis, et son épouse s’est remise de son accouchement difficile. Coste enquête aujourd’hui sur un mort suspect : un inspecteur de la DST, Patrick Zardi, est retrouvé dans son garage de Hyères, asphyxié par les gaz d’échappement de sa voiture. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un suicide… Pourtant, quelques menus indices chiffonnent Coste : une goutte de sang sur l’épaule, la quiétude du cadavre ainsi que le milieu syndicalo-mafio-politique sur lequel travaillait Zardi. En effet, en ce premier trimestre 1950, les tensions sont vives entre la police et les dockers de Marseille. Majoritairement affiliés CGT et PC, ces derniers refusent d’embarquer le matériel de guerre à destination de l’Indochine. Dans ce contexte, le petit truand Ange Casoni sort des Baumettes, accueilli par la rutilante voiture de Tony Basso. Casoni a envie de se ranger et de bénéficier d’une vie de famille normale. Mais la tentation de replonger avec Tony sous la coupe des frères Gallini est forte…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Commissaire de profession, le héros de cette série policière mène une nouvelle enquête toute neuve, en lien avec le contexte syndical tendu des années 50 françaises. Le meurtre suspect d’un agent de la DST le pousse à s‘intéresser de près aux liens qui unissent les milieux politiques et le grand banditisme, pour contrer les puissants syndicats. Viscéralement intègre, Coste n’est pas du genre à se laisser guider par la facilité et il marche cette fois vraiment sur les œufs de la Quatrième République. Primo, on retrouve avec plaisir le graphisme élégant et les ambiances feutrées, toujours assurés de main de maître par l’italien Alfio Buscaglia. Trait précis, plans variés, découpage serré, pareille minutie pour les décors et les personnages… il n’y a vraiment pas grand-chose à reprocher à la mise en scène ou au dessin ! Deuxio, le scénariste Philippe Richelle a transformé son talent pour le polar politique réaliste au rang de méthode, devenu quasiment un label de qualité. Au fil d’investigations toujours plaisamment huilées, il explore tantôt la vie intime des enquêteurs (ici, Hautcoeur et son chat), tantôt il revient aux affaires, d’abord parallèles, qui convergent ensuite. Concernant celles-ci, des pistes ne mènent à rien, d’autres aboutissent, sans qu’on sache jamais a priori laquelle contribuera au dénouement de l’intrigue… qui se déclenche de manière presque trop sobre. A priori Richelle aime les héros ordinaires, qui ne cèdent pas à l’autosatisfaction lyrique et retournent placidement à leur train-train de policier. Or, en matière de train-train, Coste se serait surement passé du cliffhanger sanglant de ce tome 2, même si on sait depuis le flash-forward du premier tome (6 ans plus tard) qu’il s’en sortira forcément au tome 3…

voir la fiche officielle ISBN 9782723496643