parution 23 novembre 2016  éditeur Glénat  Public ado / adulte  Thème Autour du 9ème art

Mickey Mouse

Café Zombo

Mickey et son ami Horace s’opposent à un banquier machiavélique, décidé à construire un terrain de golf à la place de leur quartier. Une histoire de Mickey absolument délicieuse, signée Régis Loisel.


Mickey Mouse : Café Zombo (0), bd chez Glénat de Loisel
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2016

L'histoire :

Comme tous les matins, Mickey et Horace, font la queue au bureau des embauches afin de trouver un travail pour la journée. Seulement voilà : leurs physiques ne correspondent pas aux postes disponibles. Ils se font bouler à nouveau... comme pour les jours précédents. Les deux amis repartent énervés, la queue entre les jambes. Peu après, le contremaître s’absente afin de rendre compte à Pat Hibulaire du succès de sa mission, qui consistait à ne surtout pas embaucher les deux amis. Désespéré, Mickey a une idée de génie qu’il expose à Horace. Puisqu’ils n’ont pas de travail, autant qu'ils en profitent pour passer du bon temps, tous ensemble. Ainsi, Mickey et Horace partent en vacances avec leurs copines respectives, Minnie et Clarabelle. Ils chargent la voiture, attellent la caravane, sans oublier d’emmener la baignoire de Minnie. Ils prennent ensuite la route en direction du camping situé au bord du lac, chez leur copain Donald. Ce dernier est alors préoccupé car il ne parvient pas à mettre à l'eau le bateau qu'il vient de terminer, baptisé « Daisy ». Il a beau jouer de différents leviers et de toute sa force, chaque tentative se solde par une catastrophe...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

A la manière dont Dupuis le fait avec Spirou, les éditions Glénat ont ouvert les adaptations de Mickey à la créativité débridée d’auteurs franco-belges, afin que chacun puisse raconter à sa manière une aventure de la célèbre souris de Disney. Après le romantisme de Cosey, après les tumultueuses aventures de Trondheim/Kéramidas puis Tebo, c’est au tour de Régis Loisel de présenter « son » Mickey… Et quel Mickey ! Ce grand auteur du 9ème art choisit un long format (80 pages) et un découpage à l’italienne, pour mettre en scène un Mickey des années 30, bien campé dans son époque de crise. Sur le plan graphique, il rend ainsi hommage aux antiques dessinateurs de Mickey et plus particulièrement à Floyd Gottfredson, dont le style graphique reste référent. Loisel positionne son histoire pendant la grande dépression, une époque que l'on évoque facilement aujourd'hui au regard de notre propre crise. Cela lui permet aussi de convoquer tout le décorum dont il rêvait : palissades, vieilles bagnoles... Il imagine la manigance d’un banquier véreux et de complices malintentionnés, afin d’exproprier les habitants d’un quartier et d'y implanter un golf. Son scénario peaufiné contient mille trucs et astuces pour pimenter cette histoire d’une originalité débordante où le café prend une place toute particulière. Les seconds rôles habituels répondent également présent : Minnie, Clarabelle, Dingo, Donald, Pat Hibulaire et Horace. Ce dernier est un personnage moins couru dans les Mickey de ces dernières décennies, mais il était important dans les débuts de Mickey au cinéma. Mais le plus prodigieux, est sans doute que la griffe artistique de Loisel se fonde comme magiquement dans le style graphique des strips Disney de l'époque, certes avec un surcroît de générosité dans les détails et les décors. Un vrai régal visuel, d’autant que le format strip horizontal (deux rangées de 4-5 cases maxi, en respect avec les bandes imprimées dans les journaux de l'époque), contraint essentiellement les mouvements des personnages à une stricte latéralité, pour un exercice séquentiel rare et réussi. Très classique dans les formes, un brin grimaçant parfois, Mickey déborde d'une énergie folle. Les scènes d’actions pullulent, bagarres et franches rigolades n’en finissent pas. Loisel n’oublie pas l’humour dans son aventure, généreuse en gags malgré le contexte économique de l’époque choisie. Un album magnifique, coloré, à ne pas rater, qui ravira à la fois les fans de Loisel et de Mickey.

voir la fiche officielle ISBN 9782344014271