parution 17 juin 2015  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique

Opération Overlord T4

Commando Kieffer

Une section anglaise se prépare au débarquement en Normandie et le sergent Clagg a pour mission de filmer les évènements. Un opus un peu brouillon, qui manque de profondeur.


 Opération Overlord T4 : Commando Kieffer (0), bd chez Glénat de Falba, Fabbri, Neziti
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2015

L'histoire :

En Angleterre, en 1944, un camp militaire se prépare. Le général annonce les nouveaux plans des alliés. Beaucoup d'unités vont débarquer en France et ce débarquement en Normandie risque de coûter la vie à de nombreux soldats. Pourtant, personne ne refuse de se battre et tous les soldats sont prêts à risquer leur vie pour chasser l'ennemi allemand. Le colonel expose alors son idée. Pour lui, il faudrait que les 177 Français du commando numéro 4 débarquent en premier en France pour qu'ils retrouvent leur pays. Leur nom : les commandos Kieffer, dirigés par le capitaine Philippe Kieffer. L'opération démarre mal, car le temps est pluvieux. Le débarquement est donc repoussé au lendemain. Le sergent Clagg prépare son matériel et ses bobines. Sa mission est de filmer le débarquement en montrant l'héroïsme allié et la défaite des Allemands.

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série sur le débarquement en bande dessinée continue. Cette fois, nous n’assistons plus à un épisode marquant du mois de juin 1945. Bruno Falba nous montre plutôt le débarquement et les préparatifs de cette gigantesque opération militaire. On est tout d’abord dans une caserne anglaise où les soldats bouillent d’impatience de se battre sur le territoire français. La description est réaliste et les auteurs donnent un visage humain à cette intervention sans précédent. Petite pointe d’originalité : le personnage principal est un cameraman chargé de filmer l’opération. Quand vient le débarquement, le dessin alterne habilement entre grandes cases de batailles et cases en noir et blanc, qui représentent le film enregistré par le sergent Clagg. On insiste là aussi sur les soldats qui vivent cet enfer de tirs nourris et de bombardements incessants. Pourtant, le projet est presque trop ambitieux. En effet, les protagonistes sont beaucoup trop nombreux et l’on ne s’attarde guère sur leur personnalité. De sorte qu’il est difficile de se prendre de passion pour eux et de vraiment vivre ce moment particulier. Il est même parfois complexe d’identifier qui est qui. Le sergent Clagg est finalement peu charismatique et là encore, on a du mal à s’intéresser au personnage. Davide Fabbri se fait plaisir sur la restitution de la guerre avec luxe détails sur les armements et équipements des soldats. Les couleurs sont pourtant toujours aussi vives et presque trop enfantines pour un tel sujet. Le final réserve tout de même un beau moment d’émotions. Une série honnête malgré tout, qui a le mérite de remettre au goût du jour une période dantesque.

voir la fiche officielle ISBN 9782344006801