parution 19 juin 2013  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Western, Fantastique - Etrange

Promise T1

Le livre des derniers jours

Un prédicateur itinérant et son chien infernal débarquent dans une petite communauté et ourdissent de sombres desseins. Mise en place d’un western d’épouvante ésotérique, dans un joli décor sauvage…


 Promise T1 : Le livre des derniers jours (0), bd chez Glénat de Lamy, Mikaël
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

1864, vers la fin de la guerre de sécession. Un révérend solitaire, vêtu de noir, maigre et bossu, traverse l’Idaho sous des trombes d’eau, accompagné d’un molosse noir aux yeux rouges et aux dents pointues. Une femme seule avec son bébé lui offre le gîte. Elle est tourmentée par l’absence de son époux et ne supporte plus son chiard… Le révérend soulage ses souffrances à coups de sabre : il les tue, elle et le bébé. Assurément, elle n’était pas sa « promise ». Puis l’homme en noir poursuit sa route, découvrant cette fois les rigueurs de l’hiver au pied des Rocheuses. Aux abords d’une autre ferme isolée, une adolescente prénommée Rachel est en train de lire un livre, assise sur une souche. Elle a soudain peur du chien noir, qu’elle prend pour un loup. Elle alerte son père, qui sort aussitôt un fusil à la main. Mais l’homme ne voit rien : ni loup, ni traces de loup dans la neige. Il décide toutefois de sillonner les environs durant quelques jours, afin de donner la chasse à cet éventuel prédateur. Il part donc et laisse sa femme et sa fille seules à la ferme. Le soir venu, alors qu’il a allumé un feu, il est abordé par le révérend et son chien, de manière fort affable. Celui-ci se présente, Amos Laughton. L’homme lui offre donc un café et discute un peu. Il lui présente notamment un médaillon où se trouve une photo de sa femme, Margot. Laughton est immédiatement subjugué : c’est elle, c’est l’élue ! D’un coup, le chien saute à la gorge du père de Rachel et Laughton l’achève au sabre. Plus tard, voyant le cheval revenir seul à la ferme, Rachel part chercher son père…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Annoncé sous la forme d’une trilogie, Promise peut se définir comme un « western d’épouvante ésotérique ». D’emblée, c’est un duo de personnages démoniaques qui mène les débats : un révérend bossu et son chien tout aussi ténébreux (en couverture). Lui cherche sa Promise et s’appuie sur les pouvoirs sataniques de son molosse… dont il reste encore à découvrir l’exacte substance (la bosse semble se transmettre et jouer un rôle). Ce révérend tue sans état d’âme, manipule les foules pour imposer sa prédication et fomente sans nul doute l’apocalypse : il est une sorte d’antéchrist, d’émanation du mal absolu. Manichéen par définition, cette incarnation issue de la guerre de sécession est proche du Randall Flagg qui hante diverses œuvres de Stephen King (Le fléau, Le pistolero…). Mais il semble que le scénariste Thierry Lamy se soit plutôt inspiré d’un poème infernal d’Edgar A. Perry, retranscrit en fin d’album (Le chant de l’incube). En tout cas, ce premier tome joue pleinement son rôle de mise en bouche et d’épouvante, rythmé avec ce qu’il faut d’action et de mystère. Le québécois Mikaël met l’affaire en images de son trait semi-réaliste bien mature, avec grand soin porté aux encrages profonds et aux cadrages savants. Son découpage serré et habile use souvent de belles cases panoramiques orientées vers l’ouest sauvage et hivernal…

voir la fiche officielle ISBN 9782923621531