parution 22 avril 2015  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Historique

Résistants oubliés

Beaucoup de résistants étrangers ont donné leur vie pour la liberté pendant la période noire de la France occupée. Un album intéressant qui a le mérite de rétablir des combattants courageux et totalement mis de côté par l’histoire.


Résistants oubliés, bd chez Glénat de Mouellef, Jouvray, Payen
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2015

L'histoire :

Dans les années 30, un jeune noir de Guinée, Addi Ba Mamadou, arrive sur le sol français. Il cherche du travail dans la cuisine. Malheureusement, il est très vite appelé à porter les armes quand Hitler déclare la guerre en envahissant la Pologne. Pendant cette période, c'est plus de 500 000 hommes des colonies qui se battent pour la France. En 1940, Hitler lance la guerre éclair sur le front de l'ouest. Les combats font rage dans les Ardennes où les tirailleurs sénégalais perdent beaucoup d'hommes. La France n’est pas du tout préparée à faire face à ce type de combats. C’est très vite la débâcle dans les rangs alliés. Beaucoup de soldats sont capturés, dont Addi Ba, mais celui-ci est plein de ressource et s'évade le soir même avec certains de ses compagnons ! Pour échapper aux rafles allemandes, de nombreux Français les aident en les nourrissant et en les logeant. Parfois, même la police ferme les yeux pour sauver leur vie. La résistance s'organise…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Vous connaissez certainement Jean Moulin, Albert Camus, Lucie Aubrac, Germaine Tillion, André Malraux, René Char : les grands noms de la Résistance française. Mais connaissez-vous Addi Ba Mamadou ? Alfonso Celestino ? Chérif Méchéri ? Mohamed Taleb ? Ahmed Benabid ? Ils ont pourtant autant lutté contre le fascisme que les autres et certains en ont même perdu la vie. Cet album veut rétablir une part de vérité en brossant le portrait de certains résistants inconnus venus d’Espagne, d’Algérie et même d’Indochine. L’album raconte une série d’histoires vraies sur le destin de certains de ces résistants qui ont offert leur vie pour une patrie qui n’était pas la leur. Entre ces récits, des passages en noir et blanc font le point sur la marche de l’Histoire pendant que les hommes de l’ombre se battaient dans les maquis. Chaque saynète raconte les coups d’éclat de ces combattants de l’invisible. Beaucoup d’épisodes se terminent mal, les Allemands mettant tout en œuvre pour étouffer leurs actes de rébellion. Ici, les « stars » de la résistance sont absentes pour bien souligner le fait qu’à cette époque sombre, les hommes étaient solidaires et oubliaient toute nationalité, conviction politique ou religion pour s’unir contre l’ennemi commun. Il y avait même un maquis dans les Alpes, le maquis de l’Oisans, qui mêlait toutes les nationalités et qui a tenu tête à un corps d’élite de l’armée allemande ! Seule une « vedette » fait son apparition dans cet opus : Manouchian et son groupe exécuté, exécution qui a donné le célèbre épisode de l’Affiche Rouge. De façon intelligente, l’album réhabilite des figures oubliées de la Résistance, certainement parce que leur nom ne sonnaient pas assez français. On apprend d’ailleurs que De Gaulle, embarrassé par ce métissage, a rapatrié les résistants coloniaux dans le sud lors de la Libération de Paris. Le ton est pédagogique et clame haut et fort l’injustice française qui a oublié de rendre honneur à ces combattants anonymes (et même parfois de les payer...). Pour compléter cette œuvre didactique, l'éditeur ajoute des annexes passionnantes sur d’autres figures de la Résistance, photos d’époque à l’appui. Dommage qu’il manque à ce relevé la fascinante Noor Inayat Khan, résistante indienne dont le destin est un film à lui tout seul. Les histoires sont par ailleurs un peu courtes mais elles invitent à la recherche personnelle. Le dessin est parfois aussi caricatural dans les portraits des figures de l’époque, mais le trait est accessible et agréable pour la jeunesse. Un hommage appuyé en faveur des oubliés de la Résistance.

voir la fiche officielle ISBN 9782344007648