parution 09 octobre 2013  éditeur Glénat  collection Caractère
 Public ado / adulte  Thème Aventure - Action, Historique

Retour au Congo

Le jeune journaliste Rémy Georget se trouve coincé dans un règlement de comptes lors d'un voyage au Congo. Une parodie très laborieuse dans le Congo Belge des années 20, par le duo Hermann père et fils.


Retour au Congo, bd chez Glénat de H., Hermann
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2013

L'histoire :

Nous sommes en 1928, au sein de la rédaction du journal bruxellois Le Matin. Alfred Lambillon est mandaté par son boss pour couvrir le déplacement du roi des belges au Congo, une colonie du royaume. Un concours de circonstances va amener Rémy Georget, jeune journaliste dessinateur, à accompagner Lambillon. En effet, la veille, l'assassinat d'un dénommé Brancard débouche sur un article de journal, avec une photo montrant la victime aux cotés d'un dénommé Célestin Georget. Les deux hommes trônent en tenue coloniale devant la dépouille d'un magnifique lion, abattu au Congo en 1905. Intrigué, Rémy va enquêter au musée colonial de Tervuren dans la banlieue de Bruxelles, où le trophée figurant sur la photo est exposé. Célestin Georget est un oncle de Rémy, dont la famille avait dissimulé l'existence pour des raisons que le jeune homme ignore. Lorsque le conservateur du musée, un dénommé Albert Lingot, lui propose de remplacer au pied levé son secrétaire pour l'accompagner dans son voyage vers le Congo, Rémy n'hésite pas un instant. Mais dès les premières heures de la traversée, un complot va se nouer. Rémy se retrouve enfermé à fond de cale. C'est menottes au poignet qu'il débarque sur le sol africain...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dans ce nouvel opus concocté pour Hermann père, dessinateur et légende vivante de son état, Yves H le scénariste fils a voulu peindre une satire de la société coloniale belge, sous le règne de Léopold II. En multipliant les transitions scénaristiques (Rémy et son album photo, Rémy qui espionne à la porte, etc.), il nous propose malheureusement des enchaînements d'une effroyable lourdeur. Pour appuyer tout cela, les dialogues entre ses personnages sont systématiquement redondants, chaque interlocuteur répétant une partie de ce que son vis à vis vient de lui dire. Aaarrrgh ! Si Yves Huppen a voulu faire un clin d'œil aux dialogues les plus lourds des BD des années 40-50, c'est réussi ! Mais là, ce n'est plus un clin d'œil, c'est un coup de coude dans les cotes. La volonté se confirme en découvrant sur les terres congolaises une galerie de personnages qui évoquent l'univers de Tintin. Un véhicule d'époque (la voiture de Tintin au Congo), un personnage qui ressemble au Capitaine Haddock, une Castafiore, voire même une sorte de Tintin ravagé par les années. Mais pour qu'un clin d'œil soit un hommage, il faut maîtriser les codes du genre, ce qu'Yves H ne démontre pas un seul instant dans cet album. On hésite entre un polar poussif avec des rebondissements prévisibles, ou un troisième degré réservé à une élite ultra pointue. Si de nombreux opus réalisés en collaboration avec son père trouvaient une sorte d'équilibre – en particulier lorsqu'Hermann scotchait le lecteur dans son fauteuil avec une demi page superbe – ici, on reste perplexe. Bien sûr, Retour au Congo est magnifiquement dessiné, avec des paysages urbains bruxellois palpables sous la pluie, ou les chutes du Borongo très belles. Mais c'est tout ce qu'on y trouvera, sentant même une sorte de placidité dans le travail du dessinateur, qui ne nous offre aucun des chocs visuels qu'il aime construire. Cet album qui voit Rémy Georget (clin d'œil à Georges Rémi alias Hergé !) traverser le Congo devrait rester comme une parenthèse dans la production du duo familial d'auteurs. Une franche déconnade illustrée par cette couverture improbable sur l'arrière-train d'un lion mâle. Une tentative de prendre du recul, trop légère et pas assez travaillée.

voir la fiche officielle ISBN 9782723497282