Sambre T5 : Maudit soit le fruit de vos entrailles (0), bd chez Glénat de Yslaire ©Glénat édition 2003

Sambre T5

Maudit soit le fruit de vos entrailles

Bernard mort, c'est par Bernard-Marie, le fruit de ses amours avec la troublante Julie, que « La guerre des Yeux » se poursuivra. Un superbe cinquième volet à la hauteur de notre attente. Du Grand Art...

L'histoire : Pour Bernard, la Révolution s’est achevée sur les barricades. Pour Julie, elle s’est arrêtée dans les geôles de Brest où condamnée à vivre, elle croupit au fond d’un cachot en attendant son exil pour le bagne de Cayenne. Le cousin Guizot, en protecteur / persécuteur, veille attentivement à ce départ ordonné par l’Empereur, espérant voir disparaître à jamais celle qui porte en elle la malédiction des Sambre. Loin de cet enfer carcéral, Bernard-Marie, condamné par sa tante Sarah à se montrer digne de sa lignée, grandit dans le souvenir d’un père déifié et d’une mère sans nom ni visage qui lui est refusée. Mais malgré l’éloignement et les obstacles, la loi du sang reprend le dessus, rapprochant inexorablement le fils de sa mère et conduisant vers son destin le dernier des Sambre…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Après plusieurs années passées sur XXe Siècle.com, projet entremêlant BD et Web, Yslaire se replonge avec délectation, et nous avec, dans le XIXe et renoue enfin avec la Saga des Sambre. Ici le rouge du sang et de la Révolution laisse la place au noir du désespoir. Dans ce cinquième volet, on est en effet très loin du romantisme enflammé de la Révolution des épisodes précédents. Oublié le glamour de l’égérie des barricades, oubliées les envolées révolutionnaires des poètes et des artistes. L’ordre est revenu et les perturbateurs doivent payer. Les cachots de la prison de Brest où croupit Julie, mère bafouée, femme humiliée et victime de tous les châtiments, remplacent les rues de Paris. Le dessin exacerbe les personnages - silhouettes dans la pénombre, plans serrés sur les expressions des visages, voile sur les souvenirs - renforce les personnalités et rend palpable les passions qui se déchaînent, la détermination de Julie, la folie de Sarah, le machiavélisme de Guizot et les interrogations du jeune Bernard-Marie. Qui de Julie ou de Sarah triomphera et conduira la troisième génération des Sambre vers sa destinée ? Souhaitons qu’Yslaire ne joue pas avec notre patience comme il joue avec ses personnages…

  • scénar dessin


26 février 2004



Pour être alerté par email dès la publication d'une chronique dans cette série,
saisissez  et


les avis des terriens

  • Une très belle saga 6 février 2014

    C'est un nouveau cycle de cette dramatique saga familiale.

    Christian

  • Une Bd à découvrir 3 février 2014

    L'univers des Sambre est sombre et peu coloré, ce qui en fait sa spécificité. Les albums sont en effet majoritairement de couleur rouge blanc et gris-noir. C'est un univers ainsi qu'un auteur que j'affectionne particulièrement, et que je conseille.

    Lucille

  • Chronique d'un amour adolescent ("Bidouille et Violette" qui ne figure pas dans vos albums) 30 décembre 2012

    Parce qu'avant Yslaire il y a eu Hislaire. Avant Sambre il y a eu Bidouille et Violette. L'histoire "rodramantique" de Julie et Bernard ne serait rien sans ce coup d'essai magistral que fut Bidouille et Violette. L'histoire d'une rencontre entre deux adolescents. D'un côté il y a Bidouille qui vient de perdre sa maman et dont le papa décide de prendre un nouveau départ en déménageant. De l'autre, Violette, adolescente adulée plus qu'admirée, par tous les garçons de la ville. Bidouille lui ne risque pas de tomber amoureux de cette Violette dont tout le monde parle. Il est cependant curieux de la rencontrer. Une romance est-elle possible entre l'adolescent timide et rondouillard et la plus jolie fille de la ville ? Hislaire dans un style très éloigné de celui qui a fait son succès, croque parfaitement cette langueur adolescente, cet amour urbain qui 30 ans après n'a rien perdu de sa force. Une série intemporelle semble-t-il durant laquelle Hislaire prouve qu'on peut "badiner avec l'amour".

    Mathieu

  • amour en rouge et noir 21 février 2012

    Une BD sur un amour impossible, encore... Mais ici, l'histoire est servie par un magnifique dessin en sepia et en rouge. Ces couleurs créent une atmosphère vieillote et douce en opposition avec la violence de l'histoire. Dans ce tome, s'ajoute un amour filial tendre, beau mais contrarié. Une très belle BD.

    Emmanuelle

  • Sambre T1 12 novembre 2011

    Dans la famille Sambre, il y a le père (Hugo Sambre), la mère (Blanche), la fille (Sarah) et le fils (Bernard). Hugo Sambre pensait que l’âme se retrouvait dans la couleur des yeux et que ceux qui avaient les yeux rouges étaient maudits et entraînaient le malheur de tous ceux qu’ils approchaient. Obsédé par cette idée, il rédige son œuvre « La guerre des yeux ». Il en devient fou et meurt de s’être crevé les yeux. "Malheur à celui qui aimera une fille aux yeux de braise car celui-là pleurera sa vie durant des larmes de sang". Voilà ce qu’Hugo Sambre avait écrit. Malgré la prédiction, son fils tombe amoureux de Julie, la braconnière aux yeux rouges... Sambre est une magnifique histoire d’amour, une véritable tragédie qui se déroule sur fond de Révolution française. Cette série est une œuvre d’art tant par le scénario que par les illustrations. Le fil conducteur ou devrais-je dire le fil rouge nous conduit dans un univers parallèle à travers plusieurs générations.

    Caroline

  • graphisme original 4 novembre 2011

    J’adore toute la série des Sambre avec une préférence pour la Guerre des Sambre dont le graphisme en noir et rouge est vraiment superbe. Celui-ci est bien mais pas le meilleur à mon goût !

    Nathalie

  • bienheureux retour 16 septembre 2011

    Julie nous revient enfin, en sang et en noir et blanc. La malédiction demeure au-delà des générations, broie les âmes et les chairs. Julie traverse de nouveaux tourments mais sa destinée semble être de survivre à tout.

    Didier

  • Une véritable oeuvre d'art! 14 août 2011

    L'ambiance sombre, romantique, se marie à merveille avec le choix des couleurs, et l'histoire avec l'Histoire ! Chaque dessin de chaque page est une véritable oeuvre d'art ! Et tous les ingrédients sont réunis dans la saga des Sambre, pour transformer ces bandes dessinées en chef-d'oeuvres ! Un pur bijou artistique !

    Matthieu

  • Toujours aussi bien! 20 juillet 2011

    Ce nouveau tome vaut le détour, ne serait-ce que pour la beauté des illustrations, comme à son habitude ! C'est toute l'évolution d'une femme que dépeint ce 5e tome. Elle n'abandonne pas l'espoir, même si son cœur ne porte plus en lui que souffrance et solitude. Portant le texte a toujours autant de souffle, les superbes dessins renforcent l'atmosphère encore plus sombre et cruelle que les précédents.

    Nadia

  • Une bande dessinée extraordinaire 16 juillet 2011

    La série des Sambre est captivante, dans son style sombre, avec des dessins vraiment adaptés au style de l'écriture. Inspirée du roman Le Rouge & Le Noir, la transition en Bande Dessinée a été une totale réussite à mon goût.

    Inoka

  • Maudit soit le fruit de ses entrailles... 24 janvier 2011

    Une atmosphère lourde, dense, dans laquelle la guerre des yeux continue dans une théatralisation de la BD. Très fort. A lire absolument (lire également les quatres tomes précédents, tous excellents)

    Luc

  • Sambre Intégrale... à découvrir absolument 10 mai 2010

    Un enchantement pour les yeux et l'intellect ! Les planches sont toutes plus magnifiques les unes que les autres, les couleurs sont une pure merveille. Cette fresque familiale et historique va vous emporter littéralement. La théorie de classification des êtres humains en fonction de la couleur de leurs yeux n'est pas sans avoir une sombre résonnance dans cette période post-guerres mondiales que nous vivons... On a juste envie d'être l'un des acteurs pour faire en sorte que cela se termine bien, tout comme lorsque l'on regarde un de ces films si prenants ! Sambre est bien plus qu'un chef-d'oeuvre, il faudrait des notes supérieures à 6 pour pouvoir le noter convenablement !

    Joyce


prix 12.50-5% = 11.88

sur


 Sambre T5 : Maudit soit le fruit de vos entrailles (0), bd chez Glénat de Yslaire ©Glénat édition 2003

01 septembre 2003

Glénat

Caractère

voir la fiche officielle

9782723435482

ado / adulte

Chronique sociale, Historique

Sambre série en cours en France
6 albums parus Nos chroniques dans cette série :