parution 23 avril 2014  éditeur Glénat  collection Grafica
 Public ado / adulte  Thème Espionnage, Aventure - Action

Spy games T1

Dissidents

Les meilleurs mercenaires de plusieurs pays se retrouvent à Hong Kong pour un concours où le lot n'est autre que les plus gros secrets des nations participantes. Pour l'emporter, tous les moyens sont bons. Mise en place d'une série ultra-dynamique.


 Spy games T1 : Dissidents (0), bd chez Glénat de Morvan, Jung Gi
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Glénat édition 2014

L'histoire :

Le « Kontest » est un événement secret qui se déroule tous les 4 ans, depuis plus d'un siècle. Son principe : une société se charge de recueillir les secrets de niveau 6 (ou plus) des pays participants. Les agents spéciaux des pays qui ont passé les éliminatoires s'affrontent ensuite en un lieu choisi au dernier moment par l'organisateur. Dans ce combat sans limites, où la torture est autorisée, le vainqueur repartira avec les secrets de tous les Etats... A Hong Kong, le commissaire Lei est interpellé par ses voisins. En haut de l'immeuble, des coups de feu ont été tirés et un mort aurait été trouvé. Sans attendre, le policier grimpe les étages et finit par découvrir plusieurs cadavres, tous tués par des armes lourdes. Lei sort sur le toit de l'immeuble et aperçoit deux individus armés et cagoulés, qui en menacent un troisième. Sans attendre, Lei fonce et neutralise l'un des deux types, avant d'être assommé par le second. Les agresseurs n'ont pas le temps d'éliminer leur cible, car un hélicoptère de la police de Hong Kong est en approche...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Dès la couverture de Spy Games, on sait que l'expérience de lecture va être puissante. Cette couverture choc est l'œuvre, tout comme les pages intérieures, d'un artiste sud-coréen inconnu du grand-public, Kim Jung-Gi. Depuis quelques années, ses performances graphiques sont largement diffusées sur le net (ici : http://www.youtube.com/user/superani00) et elles ont bluffé plus d'un artiste en herbe (ou confirmé). Pour sa première bande dessinée, il est associé à Jean-David Morvan qui lui a écrit un récit à sa hauteur. A la façon de Nomad ou d'HK, le scénariste met immédiatement le lecteur dans le bain. On comprend vite qu'une grande compétition entre des nations a lieu à Hong Kong et que les pays sont représentés par des barbouzes. Au milieu de tout ça, un commissaire de police essaie de comprendre ce qui se passe dans sa ville. Morvan joue clairement sur un découpage cinématographique pour que le lecteur s'installe dans son fauteuil comme il le ferait au cinéma, devant un gros blockbuster d'action. Les scènes sont vives, nerveuses et spectaculaires. Le récit est d'une grande efficacité et voit sa portée amplifiée par le trait de Kim Jung-Gi. Ses planches ultra-détaillées restent d'une grande lisibilité et surtout ne paraissent pas figées. L'artiste sud-coréen a voulu réaliser un véritable album de BD et pas un recueil d'illustrations mises bout à bout, et c'est là une des forces de ce premier opus. En plus, Kim Jung-Gi colorise lui-même ses pages en couleurs directes. La classe. Spectaculaire et addictive, cette mise en bouche a suffisamment d'éléments pour s'inscrire comme l'une des séries d'action les plus inspirées de ces dernières années. Y'a pu qu'à !

voir la fiche officielle ISBN 9782723487023