parution 01 janvier 1968  éditeur Hachette  Public ado / adulte  Thème Western

Blueberry – cycle 1 : Les premières guerres indiennes, T4

Le cavalier perdu

Sans réponse du lieutenant Craig, Blueberry se met en tête de trouver Cochise, le chef des forces indiennes, afin de négocier la paix avec lui. Un quatrième épisode du cycle des guerres indiennes faisant office de transition.


 Blueberry – cycle 1 : Les premières guerres indiennes, T4 : Le cavalier perdu (0), bd chez Hachette de Charlier, Giraud, Jijé, Blanc-Dumont
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Hachette édition 1968

L'histoire :

La colère des indiens n'a cessé de grandir ces derniers mois. Les Apaches et les Navajos se sont réunis derrière le chef Cochise pour livrer la guerre aux tuniques bleues. Les villages et les bases renforcées sont mis à feu et à sang. A camp Bowie, le général Crook a fait rassembler ses hommes pour une mission de pacification de la région. Le lieutenant Mike S. Blueberry scrute patiemment les environs, à la recherche du lieutenant Craig. Celui-ci est parti voir le président des USA, Andrew S. Johnson, pour lui proposer de tenter une dernière approche de négociation. Blueberry attend son ami et la fameuse réponse du président. Hélas, Craig a été pris en chasse par des indiens et finit même par être capturé. Aigle Solitaire s'empare de la lettre mais constate que le message est codé. Il torture Craig pour découvrir la signification, mais le lieutenant ne sait rien du tout...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La série de western la plus culte du 9ème art poursuit sa réédition au sein du catalogue Hachette, à un rythme soutenu et à un petit prix. Cette version collector comprend en plus de l'ouvrage original des bonus dignes d'intérêts, dont des témoignages des créateurs eux-mêmes ! Avec Le cavalier perdu, la série s'offre une légère halte dans le conflit entre les forces en présence. D'un côté, Blueberry en a sa claque d'attendre son ami Craig et il part donc en quête de Cochise, le chef des ennemis indiens. Le scénario est plus simple, moins ambitieux, mais il reste néanmoins de très bonne qualité. Jean-Michel Charlier campe parfaitement ses personnages et notamment un certain Mac Clure, qui ne manquera pas d'amuser les lecteurs lors de ses échanges avec Blueberry. Et puis il y a aussi Aigle solitaire, que l'on a découvert dans le volet précédent et qui, une fois encore, montre toute sa haine pour les hommes blancs dans ce tome. On peut aussi regretter l'absence de séquences d'anthologie... mais ne soyons pas trop sévère, car cet opus prépare doucement la grande conclusion de cycle dans le cinquième album. Jean Giraud fignole toujours plus son trait et donne même à son héros des traits se rapprochant petit à petit de Jean-Paul Belmondo, à la grande époque. Le dessinateur surdoué est assisté sur quelques planches par son grand ami Jijé. En somme, Le cavalier perdu représente le calme avant la tempête...

ISBN 9782205043327