parution 14 juin 2012  éditeur Hugo BD  Public ado / adulte  Thème Humour

Adam et Eve T1

Coup de pied dans les couples

Pour que les humains soient plus compétitifs sur le marché de l'univers, Dieu crée un vivarium à taille humaine : Eden ville. Trois couples en lice devront se distinguer et, par là-même, permettre au genre humain de perdurer. Sacré défi…


 Adam et Eve T1 : Coup de pied dans les couples (0), bd chez Hugo BD de Alévèque, Reinaldi, Duvigan, Lenoble
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Hugo BD édition 2012

L'histoire :

Au royaume des cieux, un conseil de trois experts débat du dernier souhait exprimé par Dieu, qui veut que l'entreprise humaine soit compétitive par rapport aux autres peuples de l'univers. Pour ce faire, il est décidé de tester la capacité d'endurance de trois couples, afin qu'ils soient en mesure d'assurer un développement humain durable. Entre la guerre (banale), la pénurie de cacahuètes (ridicule) et la bonne vieille grève des transports, c'est cette dernière qui l'emporte auprès des experts. Ils devront par la suite sélectionner le couple idéal parmi les riches, les pauvres et les bobos. Quand la nouvelle arrive chez les riches, Catherine est catastrophée : son prof de yoga qui arrive justement en avion aujourd'hui, risque de ne pas venir. Norbert, son mari, qui commence sa journée, est déjà épuisé par sa chère et tendre, ainsi que par ses deux ados d'enfants. Du côté des pauvres, fulminant devant sa télé, Bernard, alias Nardo, « emmerde » les usagers autant que les syndicats. Sa femme Nénette se prépare pour une journée de galères, vu que son mari au chômage refuse de lui donner le moindre coup de main, même pour garder les enfants qui n'ont pas école. Chez les bobos, François essaie d'échapper à la réunion prévue ce soir par Térébenthine. Elle n'hésite pas à le mettre au pied du mur : « Tu penses toujours à toi. Egoïste ! Je te quitte ». Devant le poids de l'argument, il se ravise et pourra peut-être s'arranger. Puis la radio vient à son secours en annonçant les 350km de bouchons dus à la grève. Soulagé par la nouvelle compromettant la soirée, il entend sa compagne lui dire qu'il devrait voir un psy. Dans la foulée, il se trompe dans le tri des déchets et se fait enguirlander. Enfin, puisque le vélo de madame a été volé par des « connards anti-grenelle », il doit faire le taxi-scooter pour l'emmener à la manif…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Humoriste ironique, voire cynique à ses heures, Christophe Alévèque co-écrit avec Séreina Reinaldi ce premier tome d'Adam et Eve. Sans doute inspirés par l'expérience de couple qu'ils partagent à la ville comme à la scène (Ciao Amore !), les coauteurs se lancent dans une expérience « vue d’en haut » sur le quotidien de trois couples : un pauvre, un riche et un bobo. Bien sûr, l'idée du concours céleste n'est que prétexte à un pamphlet social. Pour l'essentiel, ça fonctionne : des portes ouvertes sont enfoncées afin d'aborder des sujets tous azimuts et de les disséquer à leur manière. L'humour et la vision acerbe de rigueur font que le message est intéressant. Difficile de ne pas se reconnaitre à un moment ou un autre de cette histoire, tant la justesse du point de vue est populairement manifeste. Le grand patron, chef de famille blasé ; la bourgeoise alcoolique, sexuellement tendue et faussement zen ; la bobo bio névrosée et hystérique… Tous font partie d'une ribambelle de clichés à peine caricaturaux de la population française. Pourtant, il manque quelque chose pour que ce soit totalement jouissif. Peut-être est-ce trop chargé, visuellement. Le format maxi (24x32) y contribue sûrement aussi. Ou sans doute est-ce aussi trop sur-caricatural dans le contexte. Pour la suite de la série, sur fond de crise financière pendant les fêtes de Noël, il serait bon que Du Vigan (épaulé par Hélène Lenoble aux couleurs) repense le visuel au sens large. L'intérêt serait rehaussé par une lecture plus aisée. Facilitée par une mise en page différente… ou moins de texte… ou… Il en manque peu pour que ce soit réussi.

voir la fiche officielle ISBN 9782755607802