parution 12 septembre 2018  éditeur L'Association  Public adulte  Thème Autour du 9ème art

Soirée d'un faune

Des danseuses, des danseurs, des gens qui tirent à l’arc et au revolver, des bouteilles de bière partout par terre… Le tout en unique case géante, pliée à la manière d’une carte routière. Une overdose d’art expérimental nawak rigolo.


Soirée d'un faune, bd chez L'Association de Ruppert, Mulot
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©L'Association édition 2018

L'histoire :

Sur un gigantesque et improbable parvis urbain, des dizaines et des dizaines de personnes se livrent à des activités diverses. La plupart se sont lancés dans la représentation d’un ballet de danse classique, d’autres dans ce qu’on pourrait appeler une « performance contemporaine de groupe », d’autres à de l’escalade, à de la musique de chambre, à du vélo, à de l’escrime… et d’autres à des pratiques moins avouables. Notamment, un groupe assez important partouze sans scrupule, et deux groupes opposés se tirent dessus au revolver. Et partout, des canettes de bière, des bouteilles vides qui traînent, comme les indices d’une grosse fiesta en cours…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Il n’y a que Florent Ruppert et Jérôme Mulot pour s’adonner à des objets aussi barrés et… inventifs. Avec cette œuvre ovniesque non dépourvue d’intentions, on se trouve à la périphérie de l’art séquentiel et de l’exercice oubapien (néologisme ayant pour étymologie l’Ouvroir de Bande dessinée Potentielle). A l’origine, les deux auteurs complices et inséparables ont voulu donner une extension contemporaine, ou plutôt une postface urbaine-moderne au célèbre ballet de Debussy, Prélude à l’après-midi d’un faune. « Un ballet dessiné en un acte », comme le présente leur éditeur, L’Association. Oui, sauf que les faunes et les naïades, on ne les voit guère dans cette débauche d’activités artistiques, sportives et sexuelles, entrecoupée de quelques répliques « j’men balec », et présentée en moult fragments au sein d’une case unique et géante, comme un gigantesque poster, mais pliée à la manière d’une carte routière. WTF, me direz-vous. Et vous aurez raison. C’est un peu (beaucoup) n’importe nawak, mais ça a le mérite de représenter 110 danseurs et danseuses (on n’a pas compté pour vérifier, parce qu’on ne savait pas s’il fallait compter les morts), en hommage aux 110 mesures que compte la symphonie de Debussy, ou aux 110 alexandrins du poème de Mallarmé dont il s’inspire. Cette carte pliable aura le mérite d’amuser les amateurs de BD alternative et les chasseurs de détails humoristiques au 47ème degré. Les quelques répliques des personnages sont en effet vraiment nawak… et après de longues minutes de scrutation des multiples saynètes, on n’est toujours pas à l’abri d’une grosse couillonnerie dissimulée dans un pli.

voir la fiche officielle ISBN 9782844147264