parution 04 juin 2014  éditeur La boîte à bulles  collection Contre-coeur
 Public adulte  Thème Chronique sociale

De père en FIV

Après avoir appris son problème de fertilité, un couple se lance dans la fastidieuse procédure de fécondation in vitro, au sein d’une sphère médicale parfois kafkaïenne. Un témoignage bédessiné riche et authentique, sur un sujet sensible… et courant.


De père en FIV, bd chez La boîte à bulles de Roy
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©La boîte à bulles édition 2014

L'histoire :

Emma et Guillaume se sont rencontrés l’année de la canicule. D’anniversaires en emménagements, ils partagent leur vie de couple sur diapositives avec leurs amis. Logiquement, leur entourage commence à leur demander quand ils auront un enfant. La réponse inlassable : « On y travaille » a l’avantage de clore le débat et de dissimuler la douloureuse problématique de cette question. Car Guillaume souffre d’un petit problème d’oligoasthénotératozoospermie (OATS pour les intimes). C’est-à-dire que les petits spermatozoïdes qu’il produit sont peu nombreux, peu vivaces et que beaucoup sont dégénérés. Ce problème de fertilité masculine est de plus en plus courant, mais Guillaume ne s’y attend pas du tout lorsqu’il découvre le résultat de son premier spermogramme sur Internet. Un sentiment de honte et de culpabilité profonds s’empare de lui. Serait-il l’impasse ultime dans la généalogie de sa famille ? Comment l’avouer à Emma ? A ses parents ? Compréhensive, Emma le rassure immédiatement : grâce à la médecine moderne, la FIV et l’ICSI, c’est certain, ils auront un enfant. Commence alors pour le couple un interminable chemin de croix avec les spécialistes médicaux, les délais, les traitements, les espoirs et les désillusions…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Monteur et réalisateur audiovisuel, pourvu de quelque talent pour le dessin, William Roy n’était pas prédestiné à faire de la bande dessinée. Vers la fin des années 2000, via un blog BD, il a toutefois commencé par bribes ce récit séquentiel, comme un exutoire, pour surmonter le problème d’infertilité dont il était victime. En résulte aujourd’hui un « produit fini » de 150 pages, édité par la Boîte à Bulles, qui fait figure de témoignage authentique et relativement exhaustif sur la FIV (Fécondation In Vitro). Car Roy cerne ce sujet via tous ses paramètres, en décrivant les plus intimes (la branlette officielle et gênante dans une cabine de laboratoire, avec pot en plastique et magazines pornos tout fripés…), en évoquant sans fausse-pudeur les plus émotifs (la culpabilité et la difficulté d’en parler), en focalisant sur les explications techniques (c’est comment, une couille, à l’intérieur ?), sans oublier la lourdeur administrative (les procédures et les délais du labyrinthe médico-social, décourageants). Pour y parvenir, Roy n’adopte pas de trame linéaire. Il procède plutôt par séquences empilées, globalement chronologiques, qui étayent le propos sur des parenthèses successives. En marge des étapes vécues par le couple, il y a ainsi les exposés techniques, la relation compliquée avec son propre père, les souvenirs d’enfance, et puis de temps en temps, un délire quasi-gotlibien, qui verse dans l’autodérision franche et bienvenue, pour alléger le sujet. Car en sus d’être didactique, ce bouquin transmet aussi les formidables espoirs et prévient de son corolaire, les désillusions crucifiantes. Tous les couples qui sont passés par là se retrouveront dans l’immense majorité de ces situations, tant le chemin de croix est strictement balisé, au sein d’un microcosme médical dont la dimension technique semble bien décalée par rapport à la beauté du projet d’enfant.

voir la fiche officielle ISBN 9782849532034