parution 04 octobre 2012  éditeur La boîte à bulles  collection les carnets de la Boîte à Bulles
 Public enfant / ado / adulte  Thème Autour du 9ème art

Les Fleurs de Tchernobyl

Carnet de voyage en terre irradiée

Un voyage en terre irradiée, entre avril et mai 2008, par Emmanuel Lepage et Gildas Chasseboeuf. Réédition d'un carnet d'aquarelles à l'occasion de la sortie remarquée d'Un Printemps à Tchernobyl, par le même Lepage.


Les Fleurs de Tchernobyl : Carnet de voyage en terre irradiée (0), bd chez La boîte à bulles de Chasseboeuf, Lepage
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©La boîte à bulles édition 2012

L'histoire :

Au retour d'un voyage sur le site de Tchernobyl, théâtre d'une catastrophe nucléaire sans précédent en 1986, Emmanuel Lepage et Gildas Chasseboeuf ont voulu témoigner et créer une exposition pour l'association Les Enfants de Tchernobyl. Ils se retrouvent à Volodarka, à 20 km de la « zone interdite » et à 40 de la centrale, 22 ans après. Les deux dessinateurs explorent les lieux et tentent de croquer personnages et ambiance, histoire de voir ce qu'il en est resté : des terres invisiblement irradiées, un monstre industriel et ses réacteurs, des villes fantômes comme Pripiat, noires et esseulées, et ceux qui y habitent comme Natacha, Viera, Ludmila, Victoir ou Vassia, qui évoquent « de mauvais souvenirs » ou, avec humour, les conséquences de la catastrophe : « La Vodka, c'est pour me protéger. Elle me lave à l'intérieur. J'ai plus d'alcool dans mon corps que de sang ». Plus tard, la vie reprendra pourtant ses droits sur la nature... Oscillant entre couleurs noires ou crépusculaires et paysages post-apocalyptiques, un état des lieux graphique et artistique sur l'une des pires catastrophes industrielles...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Du 25 avril au 12 mai 2008, les deux auteurs ont effectué un voyage en Ukraine, à Tchernobyl, lieu tristement ancré dans les mémoires suite à la catastrophe nucléaire d'avril 1986. L'occasion pour eux de saisir l'ambiance du moment à travers des aquarelles grises ou poétiques, noires ou lumineuses, sous le patronage de l'ex-URSS, la catastrophe sonnant comme le miroir édifiant d'un système inefficace, sclérosé et voué à disparaître. Des villes fantômes, un immeuble abandonné à Pripiat, vestige et ruine d'une Union disparue, l'ombre de Tchernobyl façonne des paysages désolés, parfois théâtres d'une renaissance végétale ou minérale malgré un sous-sol et un air irradiés, la vie « normale » reprenant alors le dessus. Paysages, dessins en « zone interdite », témoignages tentent de dessiner les contours de l'une des plus grandes catastrophes de la fin du XXème siècle. Cette réédition (ouvrage épuisé, d'abord publié en 2008 par l'association Les Dessin'acteurs de bandes destinées) se révèle donc un complément idéal à la BD sortie en parallèle, Un Printemps à Tchernobyl. Un regard artistique sur un lieu sinistré et les conséquences d'une catastrophe, en forme de carnet de voyage pédagogique.

ISBN 9782849531563