parution 11 mai 2016  éditeur La boîte à bulles  collection Contre-coeur
 Public ado / adulte  Thème Historique

Un Juste

Un Juste

Pendant la seconde guerre mondiale, la famille Lévy fuit l’occupant allemand et trouve refuge chez Aurélie et Fernand Cénou pendant la durée du conflit. Une chronique familiale authentique pleine de sincérité, d’humanité et de don de soi.


Un Juste : Un Juste (0), bd chez La boîte à bulles de Guillon, Cenou
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©La boîte à bulles édition 2016

L'histoire :

Myriam Lévy se remémore l’histoire de sa famille pendant la Seconde Guerre Mondiale, cachée par une famille du Lot-et-Garonne, les Cénou. Elle se rappelle quand tout a commencé, en 1942, au moment où le gouvernement de Pétain a convoqué toute les familles juives de France afin de les identifier et leur donner l’étoile jaune. A l'époque, Myriam fréquente Henri depuis quelques temps et vit à Libourne chez sa sœur, son mari et leurs enfants. Très inquiet de la tournure des évènements, ainsi que des annonces faites par la radio de Londres sur les juifs de France, Henri convainc Myriam et sa famille de quitter Libourne. Ils doivent impérativement se rendre en zone libre pour ne pas se faire arrêter. Ainsi, grâce à ses relations de travail, Henri organise le déplacement complet de la famille Lévy dans le Lot-et-Garonne, à Agen. Dans un premier temps, la famille loue une maison à Bon-Encontre dans la banlieue d’Agen. Mais très vite le voisinage ne semble pas viable et la famille craint de se faire dénoncer. Ils déménagent et trouvent refuge chez les Cénou…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

David Cénou et Patrice Guillon mettent en lumière dans ce récit authentique l'acte de bravoure ultime durant la seconde guerre mondiale, celui des gens qui ont protégé ou caché des juifs. Par le vecteur de la bande dessinée, Cénou rend ainsi hommage à ses arrière-grands-parents reconnus comme « Justes » par Yad Vashem à la demande de la famille Lévy, pour les avoir cachés et protégés sous l’occupation allemande. Ce récit émouvant nous plonge donc au cœur de la seconde guerre mondiale et décrit le contexte de vie de l’époque, extrêmement difficile. C’est avant tout une leçon de courage qu’il faut retenir de ce récit, car du courage, il en fallu pour ces deux familles. Le courage de ne pas céder devant la peur de l’occupant et le courage de ceux qui ont bravé les interdits au risque d’y perdre la vie. Un récit mémoriel fort, donc, avec un acte de bravoure énorme, reconnu après coup, qui représente un exemple à transmettre pour la famille concernée. Son dessin en noir et blanc rappelle le style comics US des années cinquante. Ce parti-pris graphique colle avec l’époque et donne à cet album un aspect rétro agréable à l’œil, malgré l'âpreté de l’histoire transmise.

voir la fiche officielle ISBN 9782849532515