parution 25 janvier 2013  éditeur Le Lombard  collection Signé
 Public ado / adulte  Thème Guerre, Espionnage

Bouche du diable

Un jeune orphelin ukrainien devient un espion soviétique au cœur du New York des années 50. Réédition d'un album phare du duo Charyn-Boucq, à découvrir absolument.


Bouche du diable, bd chez Le Lombard de Charyn, Boucq
  • Notre note Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Yellow Star Yellow Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2013

L'histoire :

Au cœur d'un orphelinat de l'URSS Stalinienne, l'état recrute, dès leur plus jeune âge, les jeunes enfants endurcis qui deviendront des agents du NKVD. Parmi eux, un garçon aux lèvres déformées, que ses congénères appellent « bec de lièvre ». Echappé d'une famille d'accueil dont le chef de famille le maltraitait et dont les enfants le surnommaient « bouche du diable », Youri est un candidat idéal pour devenir agent des services secrets. Pas de passé familial, une aptitude remarquable à endurer les souffrances, un instinct de survie hors du commun, il est donc choisi par le colonel Stavroguine pour devenir un parfait espion. En pleine guerre froide, Youri devra se former à la culture occidentale, apprendra la langue anglaise, se construire un passé totalement inventé. Après des années de formation intense, une opération réussie de chirurgie esthétique pour corriger son bec de lièvre, Youri est prêt à devenir Billy Budd, citoyen américain. Il est alors envoyé à New York, où il trouve un travail dans la construction des immeubles qui poussent comme des champignons. A des dizaines de mètres au dessus du sol, il fait la connaissance des descendants d'indiens d'Amérique qui sont arrivés en nombre pour travailler au dessus du vide. Des liens d'amitié se créent. Billy, l'espion soviétique, entre petit à petit dans une vie normale d'ouvrier américain de New York. Il rencontre Nancy, une jeune fille qui travaille dans une animalerie proche de chez lui... et les mois passent. Jusqu'au jour où sa première mission lui est confiée par les services secrets soviétiques. Billy doit relever un courrier secret caché dans la carcasse d'une voiture dans les bas fonds de la ville. De nouvelles instructions y figurent, qui vont conduire le jeune espion sur la trace d'un agent double qui aurait décidé de trahir les services secrets soviétiques. Les réactions de Billy vont être suivies de près par le colonel Stavroguine. D'autant que le jeune homme semble doté de facultés très particulières...

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

La réédition de ce one shot est une excellente initiative, qui nous permet de nous replonger dans une des œuvres marquantes de la carrière du dessinateur François Boucq. Publiée pour la première fois en 1990, cette extraordinaire histoire imaginée par le romancier Jerome Charyn est mise en scène de manière absolument époustouflante par un dessinateur déjà au sommet de son art. Avec un format libre de plus de 120 planches, Boucq peut dérouler chacun des épisodes de la vie de son héros, de la rencontre avec sa famille d'adoption jusqu'à l'affrontement au cœur de New York. Pas de raccourci hâtif, mais le temps nécessaire consacré à chaque évènement important, combiné avec des scènes d'action haletantes que le lecteur dévore de manière frénétique. Le talent graphique de Boucq explose à chaque page. Il n'a pas son pareil pour dessiner des visages expressifs et réalistes. Ses vues de voitures défoncées dans les rues délabrées de New York sont des modèles du genre. A l'égal d'un Hermann, il a su créer son propre univers visuel, une manière unique et immédiatement reconnaissable. Ses représentations de personnages et de paysages lui permettent d'aborder tous les styles avec une égale réussite. L'association avec Charyn donne à Bouche du Diable une tonalité particulière de polar américain contemporain. En propos de fonds, l'auteur-romancier introduit une description en creux de la société américaine de l'époque, et questionne sans en avoir l'air l'identité de ses personnages. En choisissant le nom américain de son espion soviétique, il fait référence à un personnage important de l'œuvre d'Herman Melville, autre grand écrivain américain et auteur de Moby Dick. Dans la nouvelle qui porte son nom, Billy Budd est en effet un jeune marin au visage d'ange, dont la personnalité va transformer le milieu dans lequel il débarque. Le prisme littéraire est donc bien présent, même si cet album est avant tout une bande dessinée de haut vol, qui n'a besoin d'aucune mise en perspective pour être appréciée. L'occasion nous est donc donnée de redécouvrir une œuvre d'une grande maturité, qui transcende les styles, un prodige graphique qui n'a pas pris une ride. En un mot, un must !

voir la fiche officielle ISBN 9782803632145