parution 15 septembre 2017  éditeur Le Lombard  collection Troisième Vague
 Public ado / adulte  Thème Espionnage, Thriller

Deux hommes en guerre T1

Le ministre et l'espion

Ancien agent de la DGSE, Charles est engagé par un candidat aux présidentielles pour enquêter sur le meurtre sanglant d’une prostituée. Un récit d’espionnage particulièrement musclé…


 Deux hommes en guerre T1 : Le ministre et l'espion (0), bd chez Le Lombard de Desberg, Moniquet, Jef
  • Notre note Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • Scénario Yellow Star Grey Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

  • dessin Yellow Star Yellow Star Grey Star Grey Star

    CHEF D'ŒUVRE   Green Star Green Star Green Star Green Star

    TRÈS BON   Green Star Green Star Green Star Dark Star

    BON   Green Star Green Star Dark Star Dark Star

    BOF. MOYEN   Green Star Dark Star Dark Star Dark Star

    BIDE   Dark Star Dark Star Dark Star Dark Star

©Le Lombard édition 2017

L'histoire :

Lorsque Charles voit entrer Jacques Dufeutel, candidat à la future élection présidentielle, dans son bureau, il se remémore immédiatement les deux fois précédentes où ils se sont croisés. La première date d’une vingtaine d’années auparavant, alors que Charles travaillait encore à la DGSE, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure. À Beyrouth, il apprend d’un indic qu’un tout jeune député français de passage au Liban va être kidnappé prochainement. N’ayant pas le temps d’informer le siège à Paris, Charles planifie une intervention d’urgence avec son équipe pour sauver le député Dufeutel. Ce dernier promet à Charles qu’il lui donnera tout ce qu’il souhaite s’il lui sauve la vie. Pourtant, à peine à l’abri, le sympathique député retourne à Paris sans demander son reste. Des années plus tard, Charles croise de nouveau sa route alors qu’il est en mission à Moscou. Dans une situation délicate avec la mafia russe, Jacques Dufeutel demande une nouvelle fois l’aide de Charles, mais cette fois-ci en le menaçant. Et les voilà désormais face à face dans la boîte de renseignement privé que Charles a ouvert après avoir quitté la DGSE. Le politicien véreux entre dans le vif du sujet et lui demande d’enquêter sur une histoire de vente d’hélicoptères dans un pays du golfe et sur le lien avec une prostituée retrouvée assassinée avec un hélicoptère en pendentif posé sur son corps nu…

Ce qu'on en pense sur la planète BD :

Avec Deux hommes en guerre, les éditions du Lombard proposent un cocktail survitaminé d’action, d’espionnage et de magouilles politiques. Le capé Stephen Desberg signe le scénario de cette nouvelle série musclée. Déjà bien rodé sur ce genre de récit, l’auteur s’est toutefois associé à un spécialiste du contre-espionnage, Claude Moniquet, afin de rendre son récit encore plus crédible et réaliste. On suit donc pour cette première partie l’enquête de Charles visant à découvrir qui en veut au politicien Jacques Dufeutel. Si le héros sait que son client est véreux, il mène tout de même des investigations. Il est en effet malade et cherche un moyen de focaliser ses pensées sur autre chose. Mais aussi, le fils du ministre est atteint du même mal que lui. L’histoire est plutôt bien ficelée, le problème vient plutôt du côté des personnages dont on suit l’histoire. En effet, on a un mal de chien à s’attacher à l’espion et au ministre. Concernant Charles : ni ses actions musclés, ni ses atermoiements de couple ne parviennent à nous intéresser. Concernant le politicien, on le sait pourri dès le début... donc l'identité de celui qui lui en veut ne nous intéresse pas beaucoup plus. Aux dessins et aux couleurs, on retrouve Jef, qui a signé les dessins du tome 5 de Garous sous le pseudo de Nino. Le dessinateur propose un style moderne et énergique... mais là aussi le bât blesse, au niveau des visages. En effet, entre des personnages qui se ressemblent trop et les visages changeant de proportion d’une case à l’autre, cela gêne la lecture. Au final, ce premier tome se révèle plutôt moyen…

voir la fiche officielle ISBN 9782803670871